Vendredi 19 avril 2019 | Dernière mise à jour 12:08

France voisine Les parents d'un bébé au crâne fracturé, écroués

Un couple d'une trentaine d'années habitant Bourg-en-Bresse, dans l'Ain, a été mis en examen et écroué ce week-end pour des violences présumées sur leur fille de 4 mois qui est dans le coma.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bébé, hospitalisé à Lyon, présente des fractures du crâne, des côtes, des lésions cérébrales laissant penser au «syndrome de l'enfant secoué», explique à l'AFP le procureur de Bourg-en-Bresse Christophe Rode, confirmant une information du «Progrès».

Les parents, qui n'étaient pas connus des services de police, ont d'abord nié les faits. Puis la mère a parlé d'une chute involontaire et le père de massages, détaille encore le procureur.

L'enquête va donc dans un premier temps tenter de clarifier cette piste de la chute, ajoute le procureur. Il évoque une possible «explication d'opportunité».

En attendant, les parents ont été mis en examen pour «violences volontaires par ascendant sur mineur de moins de quinze ans» et placés en détention provisoire. (ats/nxp)

Créé: 15.04.2019, 16h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters