Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Derniers voeux Un chien condamné à l'euthanasie à cause d'un testament

Une maîtresse a laissé des indications après sa mort: sa chienne devra la suivre dans la tombe. En Suisse, l'euthanasie se pratique seulement en cas de force majeure.

Bela risque de rejoindre sa maîtresse décédée, alors qu'elle est en bonne santé.

Bela risque de rejoindre sa maîtresse décédée, alors qu'elle est en bonne santé. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il existe des dernières volontés quelque peu étranges, quand elles ne sont pas sordides. Une chienne, Bela, est condamnée à l'euthanasie car sa maîtresse, décédée en novembre, l'a inscrit noir sur blanc dans son testament.

Amis des animaux sur le front

Absurde? Telle est la loi dans l'Etat de l'Indiana, aux Etats-Unis. La propriétaire, qui veut mélanger ses cendres à celle de son berger allemand, a le droit de vie de mort sur son animal, même s'il est en bonne santé, rapporte 20 Minuten.

En Suisse, les seuls cas où un animal peut-être euthanasié est lorsqu'il est souffrant, ou lorsqu'il présente un risque pour la population (errance, épizootie). Quant à la pratique du testament, le vétérinaire cantonal vaudois, Giovanni Peduto, estime qu'il faut procéder à une appréciation de la situation: «Si l'animal est facilement replaçable, j'estime qu'il n'y a pas à l'euthanasier. Éventuellement s'il s'agit d'abréger son anxiété suite à la mort de son maître.» Il précise toutefois que son appréciation se fait en dehors des bases légales concernant les dernières volontés des défunts.

Aujourd'hui, la chienne attend dans un refuge, un peu son couloir de la mort. Le personnel de l'institution la décrit comme saine et aimante. Des familles se sont déjà annoncées pour adopter et épargner Bela. Mais l'espoir de sauver la pauvre bête est faible, il faut se conformer à la loi. Dura lex, sed lex.

Créé: 19.12.2014, 13h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.