Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 00:18

Fait divers Un couple étranger tué par balles au Canada

Un Australien et sa petite amie américaine dont les corps ont été retrouvés au Canada ont été tués par balles.

Le portrait-robot diffusé par la police canadienne.

Le portrait-robot diffusé par la police canadienne. Image: GRC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le fils d'un chef de la police australienne et sa petite amie américaine, retrouvés morts il y a une semaine dans l'Ouest canadien, ont été tués par balles, a annoncé lundi la police fédérale canadienne.

Les corps de Lucas Fowler, 23 ans, originaire de Sydney, et de sa petite amie, Chynna Deese, une Américaine de Caroline du Nord âgée de 24 ans, avaient été retrouvés lundi dernier le long d'une route dans le nord de la province de la Colombie-Britannique.

«Nous sommes en mesure de confirmer que Chynna et Lucas ont été victimes de violence armée», a indiqué Janelle Shoihet, porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada, lors d'une conférence de presse.

«La pire histoire d'amour»

La police fédérale a lancé un appel public et diffusé un portrait robot pour tenter d'identifier un homme aperçu en train de discuter avec Lucas Fowler le jour précédant le drame. «Cet homme n'est pas un suspect», a insisté Janelle Shoihet, mais «une personne avec laquelle les enquêteurs souhaitent parler».

Arrivée d'Australie, la famille de Lucas Fowler a participé à la conférence de presse. «Comme vous le savez, je suis un officier de police expérimenté, mais je suis ici aujourd'hui comme père d'une victime de meurtre», a dit Stephen Fowler, inspecteur principal de la police de l'Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud. «Nous sommes totalement désemparés», a-t-il ajouté, sa voix étranglée par l'émotion.

«Notre fils, Lucas, vivait les plus beaux moments de sa vie en voyageant à travers le monde», a-t-il raconté. «Pendant ce voyage, il a rencontré Chynna et ils sont devenus un couple inséparable. C'est une histoire d'amour qui a tragiquement pris fin. C'est la pire histoire d'amour de toutes».

Possible lien

La police canadienne examine par ailleurs «la possibilité d'un lien» entre ces homicides et la mort suspecte, à 470 km de distance, d'un autre homme, ainsi que la disparition de deux jeunes Canadiens, a indiqué Janelle Shoihet. Une hypothèse que la GRC avait pourtant écartée plus tôt dans la journée.

Les restes de cet homme âgé d'une cinquantaine d'années, dont la police cherche aussi à identifier, ont été découverts vendredi à environ deux kilomètres d'un pick-up incendié, selon la GRC. Ce véhicule était conduit par les deux jeunes hommes, considérés à ce stade-ci de l'enquête comme «portés disparus», a précisé Janelle Shoihet.

Les recherches pour retrouver Kam McLeod, 19 ans, et Bryer Schmegelsky, 18 ans, qui n'ont pas été revus depuis jeudi, se poursuivent dans cette région sauvage du nord de la Colombie-Britannique, a-t-elle précisé. «Vous comprendrez qu'il est inhabituel d'avoir deux enquêtes de cette nature en cours en même temps dans le nord de la Colombie-Britannique. Et nous reconnaissons donc qu'il y a une possibilité que celles-ci soient liées», a conclu Janelle Shoihet en appelant la population de la région à faire preuve de prudence. (afp/nxp)

Créé: 23.07.2019, 02h57

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.