Jeudi 13 décembre 2018 | Dernière mise à jour 00:21

Criminalité Une tentative de hold-up vire au carnage au Brésil

Des affrontements entre des individus qui tentaient de braquer une banque et la police brésilienne ont fait au moins 12 morts.

Un hold-up raté fait au moins 11 morts dans le Nord-est du Brésil. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins douze personnes, dont cinq otages, ont été tuées vendredi dans une tentative de hold-up dans deux banques du nord-est du Brésil au cours d'échanges de tirs nourris entre les assaillants et la police, ont annoncé les autorités.

«Un groupe fortement armé est arrivé en ville au petit matin et s'est dirigé vers le centre-ville, où ils ont tenté de commettre le crime. Il y a eu un affrontement entre suspects et policiers», ont indiqué les services de sécurité de l'Etat du Ceara dans un communiqué.

«Six membres de la bande son décédés. Par ailleurs, six autres personnes ont été abattues», ajoute le texte qui précise que deux personnes ont été arrêtées.

La police a saisi des armes, des explosifs et trois véhicules utilisés dans l'attaque.

En début de journée, le maire de la ville de Milagres Lielson Landin avait déclaré à la radio Band News qu'il y avait «11 morts, six assaillants et cinq otages». Il a ensuite également revu le bilan à la hausse, à 12 morts.

«Les bandits ont tué les otages et la police a abattu les bandits», avait-il ajouté, sans fournir davantage de précisions sur le déroulement des faits.

Les échanges de tirs ont duré une vingtaine de minutes après la tentative de hold-up qui a eu lieu en pleine nuit.

Cinq membres d'une même famille, dont deux mineurs, figurent parmi les otages tués, a précisé le maire. Les circonstances de la mort de la sixième victime n'étaient pas encore établies.

(afp/nxp)

Créé: 07.12.2018, 15h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.