Vendredi 20 avril 2018 | Dernière mise à jour 10:06

Etats-Unis Un ancien chef du KKK meurt en prison

Edgar Ray Killen avait participé au meurtre il y a plus d'un demi-siècle de trois jeunes militants des droits civiques, trame du film «Mississippi Burning».

Edgar Ray Killen n'a été incarcéré qu'en 2005 pour les trois meurtres commis en 1964.

Edgar Ray Killen n'a été incarcéré qu'en 2005 pour les trois meurtres commis en 1964. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un ex-responsable du Ku Klux Klan (KKK), condamné pour trois meurtres racistes, est décédé en prison à l'âge de 92 ans, a annoncé vendredi l'administration pénitentiaire américaine. Les meurtres, commis dans les années 1960, avaient inspiré le film «Mississippi Burning».

Edgar Ray Killen purgeait une peine de 60 ans de réclusion pour son rôle dans l'homicide il y a plus d'un demi-siècle de trois jeunes militants des droits civiques américains. Les causes de sa mort semblent naturelles, a précisé dans un communiqué le bureau des prisons de l'Etat du Mississippi.

En juin 1964, au cours de «l'été de la liberté», les trois assassinats avaient bouleversé l'Amérique. Ils avaient inspiré le film d'Alan Parker «Mississippi Burning» (1988).

Huit personnes avaient été condamnées en 1967 à des peines de prison, n'excédant pas six ans, pour «violation des droits civiques» des trois disparus - deux juifs new-yorkais et un Noir - qui étaient venus dans le Sud ségrégationniste pour aider les Noirs à s'inscrire sur les listes électorales.

Pas inquiété jusqu'en 2005

La première et seule condamnation pour meurtre n'est intervenue qu'en 2005: Edgar Ray Killen avait auparavant vécu des décennies sans être inquiété. Il avait été poursuivi au début des années 2000 sur la foi de nouveaux éléments de preuve parvenus à la justice.

Arrêtés le 21 juin 1964 sous un prétexte futile par la police locale, infiltrée par le KKK, les trois militants avaient été relâchés en pleine nuit avant de tomber dans une embuscade montée par des membres du KKK.

Sauvagement lynchés, ils seront finalement abattus par balle. Leurs corps seront retrouvés 44 jours plus tard, dans une retenue d'eau, à l'issue d'une enquête menée par le FBI.

Le dossier pénal de l'affaire s'est refermé en juin 2016, avec la clôture officielle de l'enquête sur ces crimes emblématiques. (ats/nxp)

Créé: 13.01.2018, 07h01


Sondage

Remplacer nos politiciens par des citoyens tirés au sort. Une bonne idée, selon vous?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.