Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 08:52

Etats-Unis Entonner des chants de Noël en mars n'était pas une bonne idée

Un jeune homme de 25 ans est accusé d'avoir tenté d'étrangler le conducteur d'un minibus, dont le répertoire musical ne lui convenait pas.

Clayton Lucas a attaqué par derrière le chauffeur du minibus.

Clayton Lucas a attaqué par derrière le chauffeur du minibus. Image: Prison du comté d'Allegheny

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'esprit de Noël, c'est joli, mais pas en plein mois de mars. C'est en tout cas ce que semble penser Clayton Lucas, un Américain domicilié en Pennsylvanie. L'homme a été arrêté lundi dernier pour avoir tenté d'étrangler le conducteur d'un minibus dans lequel il se trouvait. La raison? Le chauffeur n'arrêtait pas d'entonner des chants de Noël, rapporte KDKA.

La victime a raconté à la police que l'individu de 25 ans lui avait sauté à la gorge par derrière. Le conducteur, qui circulait sur une autoroute de la région de Pittsburgh, n'était pas loin de perdre connaissance. Alerté, un officier s'est approché du véhicule, qui était arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence. Les deux hommes s'étaient postés derrière la glissière de sécurité.

Le policier a constaté, dans le cou de la victime, des blessures compatibles avec une tentative d'étranglement. Il a ensuite eu toutes les peines du monde à menotter Clayton Lucas, qui refusait de se laisser faire. Le jeune homme a été mis en examen et incarcéré dans la prison du comté d'Allegheny.

Créé: 12.03.2019, 09h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.