Mardi 14 juillet 2020 | Dernière mise à jour 07:15

France «Je ne dis pas que Nordahl est un ange»

Sven L. l'affirme haut et fort: son frère n'est pas le monstre que certains décrivent. Selon lui, les décès de Maëlys et d'Arthur Noyer sont bien accidentels.

Sven L. ne peut pas croire que son frère soit un «tueur froid».

Sven L. ne peut pas croire que son frère soit un «tueur froid». Image: Capture d'écran TF1

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pendant plusieurs mois, l'entourage de Nordahl L. s'est montré discret. Mais ce lundi dans les colonnes du «Parisien», son frère a accepté de se confier. Sven croit dur comme fer à la thèse de l'accident dans les affaires Maëlys et Arthur Noyer et n'arrive pas à considérer l'ex-militaire comme le «tueur froid» que certains décrivent. Il pense notamment que son frère a dit la vérité concernant la mort de la fillette, survenue dans la nuit du 26 au 27 août 2017 en Savoie.

«J'ai entendu dire qu'elle a crié dans la voiture. Ensuite il y a une claque et la tête qui rebondit au niveau de la tempe sur un endroit dur de la portière, j'imagine que cela a pu se passer comme ça», explique Sven L. Le jeune homme revient ensuite sur le décès du caporal Arthur Noyer, mort «accidentellement lors d'une bagarre», selon son meurtrier présumé. La victime «était ivre en sortant de discothèque. Nordahl a toujours été très méticuleux avec sa voiture. (...) Cela s'est peut-être mal passé dans la voiture. Ils sont sortis du véhicule, il y a eu une bagarre et Arthur Noyer est mal retombé», résume Sven L.

«Je ne dis pas que Nordahl est un ange»

Le jeune homme le répète à qui voudra bien l'entendre: son frère n'est pas un monstre. «Je le sens incapable de faire du mal gratuitement. (...) Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais Nordahl a pété un câble. À un moment, il y a le diable qui est passé», imagine Sven L, qui évoque «quelque chose d'irrationnel». «Je ne dis pas que Nordahl est un ange. Mais c'est un homme normal. Il n'a pas pu commettre une chose aussi horrible volontairement. Ce n'est pas possible», martèle-t-il.

Quant aux soupçons d'une possible motivation sexuelle derrière les deux meurtres, le jeune homme les balaie d'un revers de la main. Il assure qu'il «n'imagine pas» son frère pédophile ni homosexuel et ajoute qu'à l'époque, il ramenait «de vraies bimbos» à la maison. «Alors pourquoi imaginer faire un truc avec un enfant. Il faut être sale dans son esprit. Et je sais que Nordahl n’est pas comme ça», confie Sven, qui assure qu'il ne tournera pas le dos à l'ex-militaire s'il venait à apprendre le contraire: «Parce qu'un frère, je n'en ai qu'un.»

«J'ai le sentiment que Nordahl n'était pas tout seul»

Le jeune homme admet cependant se poser une foule de questions. Il se demande par exemple si son frère n'a pas bénéficié d'une complicité. «J'ai le sentiment que Nordahl n'était pas tout seul. Je n'ai pas d’éléments concrets pour l’affirmer, mais c'est une conviction», lance-t-il. Sven va plus loin: «Nordahl a peut-être subi des pressions pour ne pas parler. Il protège peut-être quelqu'un.» Sven L. et sa mère rendent régulièrement visite à Nordahl L. en prison. Le détenu, «dur comme un roc», tient le coup. «Il a fait l'armée, il a été formaté militaire», rappelle son frère.

Selon BFM TV, une reconstitution de la nuit où Maëlys a disparu va se dérouler dans la nuit de lundi à mardi. Nordahl L. va être conduit sur les différents lieux du drame pour qu'il reproduise sa version des faits. Ces éléments seront ensuite confrontés aux preuves scientifiques et matérielles recueillies par les enquêteurs.

Créé: 24.09.2018, 10h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.