Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:03

Royaume-Uni Elle sort du coma et apprend que 4 de ses enfants sont morts

Grièvement brûlée dans l'incendie de sa maison, une mère de famille s'est réveillée après quatre mois de coma. Elle a alors appris une terrible nouvelle.

Brandon, Lacie et Lia ont péri en décembre 2017. Leur grande soeur Demi ne s'en est non plus pas sortie.

Brandon, Lacie et Lia ont péri en décembre 2017. Leur grande soeur Demi ne s'en est non plus pas sortie. Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michelle Pearson, 35 ans, a passé quatre mois dans le coma. En décembre dernier, deux hommes et une femme ont mis le feu à sa maison de Walkden (Grand Manchester) en y jetant trois cocktails molotov. Ses quatre enfants ont péri dans l'incendie: Demi, 15 ans, Brandon, 8 ans, Lacie, 7 ans, et Lia, 3 ans. Son fils de 15 ans et un ami du même âge ont réussi à s'échapper mais ont été blessés en essayant de secourir la petite famille.

Grièvement brûlée, la Britannique est restée dans un état critique pendant plusieurs mois. Elle s'est récemment réveillée de son coma artificiel et a accompli des progrès significatifs ces dernières semaines. Ses proches ont alors eu la lourde tâche de lui annoncer la terrible nouvelle mais il a fallu beaucoup de temps à la trentenaire pour prendre conscience de la réalité.

«Cela ne fait qu'environ deux semaines que Michelle est suffisamment lucide pour comprendre que quatre de ses enfants sont décédés», a expliqué au «Daily Mail» Lewis Hughes, l'inspecteur en charge de l'enquête. Selon lui, la mère de famille est désormais capable de s'alimenter, de boire et de communiquer. «Ce sont des nouvelles fantastiques», s'est-il réjoui.

Le mois dernier, les trois personnes accusées de meurtre et de tentative de meurtre ont plaidé non coupables. Michelle Pearson ne sera pas en état d'assister au procès et restera hospitalisée «encore très longtemps», a expliqué le policier, qui a refusé d'en dire plus sur la gravité des blessures de la mère de famille.

Créé: 26.04.2018, 21h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.