Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 07:55

Rome Une Femen tente de kidnapper l'enfant Jésus

Seins nus dans la crèche de la place Saint-Pierre, une militante Femen a essayé de voler une statuette de l'enfant Jésus avant d'en être empêchée par la police.

La jeune femme a été arrêtée dans son élan avant de pouvoir se saisir du santon. (Lundi 25 décembre 2017) Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une militante du groupe des Femen a tenté lundi de s'emparer de la statuette de l'enfant Jésus dans la crèche installée sur la place Saint-Pierre à Rome. Mais elle en a finalement été empêchée par un gendarme.

«God is woman»

La jeune femme, seins nus, a sauté par dessus les barrières de sécurité en criant «God is woman» (Dieu est femme), slogan qu'elle avait aussi peint sur son dos. Elle a été arrêtée dans son élan avant de pouvoir se saisir du santon, a rapporté un photographe de l'agence de presse Reuters présent sur les lieux.

La vidéo de l'intervention

Action similaire

Il y a trois ans, là aussi le jour de Noël, une action similaire par une autre militante Femen l'avait vue brandir la statuette de Jésus à bout de bras avant d'être interpellée.

Le mouvement féministe Femen, né en Ukraine, s'oppose à l'Eglise catholique accusée de privilégier le patriarcat et d'être rétrograde en matière des droits des femmes. Ses militantes choisissent généralement des lieux symboliques pour mener leurs actions.

(ats/nxp)

Créé: 25.12.2017, 22h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.