Samedi 25 novembre 2017 | Dernière mise à jour 04:03

Pologne «La fête de l’Indépendance est devenue celle des racistes»

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé samedi à Varsovie à une marche organisée par des associations d’extrême droite à l'occasion de la fête de l’Indépendance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La partie officielle de la Fête de l'Indépendance, commémorant la renaissance de l'Etat polonais en 1918, a été marquée samedi matin par la présence du président du Conseil européen Donald Tusk, ancien premier ministre polonais.

Toutefois, depuis quelques années, ce ne sont pas ces cérémonies officielles qui attirent le plus de participants, mais la «Marche de l’indépendance», organisée par plusieurs associations d’extrême droite légales, comme ONR et les Jeunesses polonaises. Samedi, cette marche aurait réuni dans les rues de Varsovie près de 60 000 personnes. Des jeunes gens de noir vêtus, mais aussi des familles avec des poussettes et des personnes âgées ont marché en rangs serrés sur environ trois kilomètres sous une forêt de drapeaux blanc et rouge, au milieu des pétards et des fumigènes.

Le mot d'ordre officiel et rassembleur était «Nous voulons Dieu», une expression rappelant un chant catholique interprété parfois aujourd'hui comme un rejet de l'islam. Outre les classiques «Dieu, honneur et patrie» et «Gloire à nos héros», quelques slogans xénophobes ont été entendus tels que «La Pologne pure, la Pologne blanche», «Foutez le camp avec vos réfugiés» ou «A coups de marteau, à coups de faucille, battre la racaille rouge», un slogan qu'il faut comprendre comme étant à la fois anti-communiste et anti-russe. Un des orateurs a publiquement affirmé à la tribune que «la culture chrétienne est supérieure à la culture islamique». «La fête de l’Indépendance est avant tout devenue celle des nationalistes, des racistes et des xénophobes, regrette l’hebdomadaire de gauche «Polityka».

Des participants interrogés par l'AFP ont cependant nié toute motivation politique ou religieuse. «Cette marche n'est pas faite pour soutenir le gouvernement, la plupart d'entre nous n'avons aucune opinion politique», a déclaré un travailleur manuel de 43 ans venu de Piaseczno. «Simplement, en venant ici, je me sens appartenir à la nation, je me sens fier d'être Polonais». Il dit «craindre le terrorisme des islamistes qui veulent dominer le monde«. Une jeune manifestante a, elle, simplement indiqué s'être rendue à cette manifestation «pour se sentir à nouveau Polonaise».

(Le Matin)

Créé: 14.11.2017, 15h02


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters