Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 16:39

Plages de Saint-Tropez Des filets en mer pour récupérer le pétrole

Après la découverte de boulettes de pétrole sur des plages de Saint-Tropez, l'Etat a fait installer des filets en mer pour bloquer les résidus d'hydrocarbures.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des filets ont été déployés en mer pour récupérer les résidus d'hydrocarbures déversés dans la Méditerranée lors de la collision de deux navires au large de la Corse, et dont certains ont atteint des plages de Saint-Tropez sur la célèbre Côte d'Azur française, a annoncé mercredi le gouvernement.

Si les moyens activés par l'Etat pour contenir le pétrole relâché en mer «ont permis de récupérer la quasi-intégralité du ruban d'hydrocarbures, (...) quelques résidus d'hydrocarbures, moins de 2% de la quantité globale, n'ont pas pu être pompés», rappelle le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

«Ces reliquats atteindront, sous forme de boulettes , certaines côtes du littoral méditerranée du Var et des Alpes-Maritimes», a précisé le ministère, confirmant qu'«une partie a déjà été signalée à Ramatuelle», près de Saint-Tropez.

Pour contenir le phénomène en mer, les services de l'Etat déploient des filets pour récupérer ces résidus qui n'ont pu être pompés, souligne le communiqué du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Mardi, des résidus d'hydrocarbures se sont échoués sur plusieurs célèbres plages de l'est du Var, dont celle de Pampelonne à Ramatuelle, rendue mythique par Brigitte Bardot. Mélangées à des herbes de posidonie, des milliers de boulettes visqueuses ont également touché des plages à Saint-Tropez, Sainte-Maxime et La-Croix-Valmer.

Les plages ont été fermées au public et la préfecture du Var a annoncé l'ouverture d'une cellule de crise avant d'activer le plan POLMAR (pollution maritime)-terre.

La collision, le 7 octobre, d'un navire tunisien et d'un porte-conteneurs chypriote, alors au mouillage à environ 28 km au nord-ouest de l'île française de Corse, a provoqué une brèche dans la coque du porte-conteneurs et une pollution au fuel. (afp/nxp)

Créé: 17.10.2018, 13h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.