Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:37

Coronavirus Français et Espagnols sortent du confinement

La France et l'Espagne commencent lundi à assouplir le confinement lié à la pandémie de coronavirus. Mais la prudence reste de mise.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des dizaines de millions de personnes en France et en Espagne retrouvent en partie lundi leur liberté de mouvement avec la levée de nombreuses restrictions instaurées pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le Royaume-Uni, en revanche, va prolonger le confinement de ses citoyens au moins jusqu'au 1er juin, tandis que la crainte d'un rebond de la pandémie est entretenue par l'apparition de nouveaux foyers, comme à Séoul.

En France, le confinement strict et sans précédent imposé à la population depuis le 17 mars semble avoir porté ses fruits: le bilan quotidien des décès est tombé dimanche soir à 70, le chiffre le plus bas depuis cette date.

Mais avec un bilan total de plus de 26'000 morts, l'un des plus lourds dans le monde, les principaux responsables ont appelé à la prudence, alors que des millions de Français vont sortir de chez eux et reprendre le travail pour relancer une économie nationale presque à l'arrêt depuis deux mois. «Grâce à vous, le virus a reculé. Mais il est toujours là. SAUVEZ DES VIES RESTEZ PRUDENTS», a ainsi tweeté le président Emmanuel Macron.

Masques obligatoires

Masques obligatoires dans les transports en commun, cadre sanitaire contraignant dans les écoles, la levée du confinement s'accompagne de strictes mesures de contrôle. Et l'apparition de trois nouveaux foyers de contamination dans l'ouest renforce la crainte d'une nouvelle vague épidémique.

En Espagne, afin de limiter les risques de propagation, seule une partie du pays est déconfinée à partir de lundi. Plusieurs grandes villes, comme Madrid et Barcelone, restent soumises à de sévères restrictions.

Au cours des dernières 24 heures, l'Espagne, qui est elle aussi l'un des pays les plus touchés avec plus de 26'000 morts, a comptabilisé 143 morts du Covid-19, son bilan quotidien le moins élevé depuis le 18 mars.

La Ligue espagnole de football (LaLiga) a fait état dimanche de huit cas positifs au coronavirus, mais son président Javier Tebas espère pouvoir reprendre le championnat le 12 juin. Alors que le foot européen se remet en ordre de marche après plusieurs mois d'arrêt forcé, les tests de dépistage révèlent des cas dans différents championnats, sans pour autant remettre en cause la reprise.

Le Royaume-Uni, avec près de 32'000 morts, a le bilan le plus lourd après les États-Unis, et la situation y reste préoccupante. Le Premier ministre Boris Johnson a annoncé dimanche la prolongation jusqu'au 1er juin du confinement décrété le 23 mars. Boris Johnson a présenté un plan de déconfinement graduel, avec l'espoir de rouvrir progressivement magasins et écoles primaires début juin. Par ailleurs, le gouvernement britannique compte instaurer prochainement une période de quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant au Royaume-Uni par avion.

Crainte d'une deuxième vague

Depuis son apparition en Chine en décembre, la maladie a fait plus de 280'000 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 21h00 suisses. Et le risque d'une deuxième vague épidémique, évoqué par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), obsède les gouvernements, d'autant que des signes inquiétants apparaissent.

À Wuhan, la ville chinoise où le virus avait commencé à frapper, les autorités ont annoncé dimanche un nouveau cas, après plus d'un mois de répit. En Corée du Sud, où l'épidémie avait aussi été jugulée, la capitale Séoul a ordonné des fermetures d'établissements après de nouveaux cas de Covid-19.

Et en Allemagne, souvent citée en exemple pour l'efficacité de sa gestion de la crise, le seuil critique de 50 nouvelles contaminations pour 100'000 habitants a été franchi dans trois cantons.

Ce sont les Etats-Unis qui ont le bilan le plus lourd, avec près de 80'000 morts selon le comptage publié dimanche soir par l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Toutefois, le bilan quotidien est de 776 décès, le chiffre le plus bas depuis mars. Les conseillers économiques du président Donald Trump ont défendu dimanche la possibilité de faire redémarrer l'économie des États-Unis en toute sécurité, malgré la poursuite de l'épidémie - et aussi des contaminations au sein même de la Maison Blanche.

Ces derniers jours, deux employés de la West Wing où se trouve le Bureau ovale - un militaire qui est au service du président et la porte-parole du vice-président Mike Pence - ont été testés positifs au virus. La Maison Blanche a cependant démenti dimanche des informations selon lesquelles Mike Pence se serait placé en quarantaine.

L'Amérique latine et les Caraïbes sont une des régions les plus touchées par la pandémie. Le Covid-19 y a tué plus de 20'000 personnes, selon le bilan établi par l'AFP. Le Brésil, qui a passé samedi la barre des 10.000 morts, entre pour plus de la moitié dans ce bilan régional.

L'Afrique du Sud, pays le plus atteint en Afrique sub-saharienne, a passé la barre des 10'000 cas confirmés, dont 194 décès, selon le ministère de la Santé.

Début de déconfinement en Inde

L'Inde a commencé son processus de déconfinement, mais interdit toujours de se déplacer entre Etats, ainsi que les vols nationaux et internationaux. Elle comptait dimanche près de 63'000 cas et plus de 2100 morts, et l'épidémie est loin d'y être endiguée. Selon les épidémiologistes, elle ne devrait faire qu'accélérer d'ici à un pic attendu en juin ou juillet.

Les autorités allègent toutefois les restrictions sur les transports. Le réseau ferroviaire de l'Inde, l'un des plus vastes du monde, doit voir reprendre le trafic progressivement à partir de mardi. (afp/nxp)

Créé: 11.05.2020, 04h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.