Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:02

Exploit Un Français handicapé saute en parachute sur l'Everest

Mario Gervasi, atteint de sclérose en plaques, s'est élancé de 10'000 mètres d'altitude dimanche. «Je suis épuisé mais très heureux» a-t-il déclaré.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Français atteint de sclérose en plaques est devenu dimanche le premier handicapé à sauter en parachute sur le flanc du Mont Everest, s'élançant de 10'000 mètres d'altitude pour atterrir sans problème sur la plus haute montagne du monde.

«Je suis très heureux. Epuisé mais très heureux», a déclaré Marc Kopp, âgé de 55 ans, de l'hôpital de Katmandou où il a été conduit par précaution après son saut, pour vérifier qu'il ne souffrait d'aucune blessure.

Il a sauté en tandem avec un ami, Mario Gervasi, parachutiste de l'extrême. Les deux hommes se sont élancés de l'hélicoptère à 10'000 mètres, en chute libre sur les 1.000 premiers mètres, puis en parachute ouvert sur 4'500 mètres, avant d'atterrir sur une plate-forme spécialement préparée et située à 4'500 mètres d'altitude.

Inspiration pour les malades

«J'espère que mon action va servir d'inspiration aux autres personnes qui vivent avec cette maladie. J'espère qu'ils seront nombreux à se lancer comme moi», a-t-il déclaré. Marc Kopp a reconnu toutefois que la préparation à cet exploit avait été «très douloureuse», et que tout son corps lui faisait mal.

Il utilise généralement un fauteuil roulant mais l'héliport de départ n'était pas atteignable par la route et il lui a fallu y aller à cheval à raison de plusieurs heures par jour, pendant plusieurs jours, ce qui était très pénible, a-t-il souligné. «Il y a eu de nombreux moments ces derniers jours où j'ai pensé que je ne pourrais pas réaliser mon rêve», a-t-il ajouté.

Transporté par hélicoptère à l'hôpital de Katmandou, les médecins lui ont imposé 24 heures de repos. (afp/nxp)

Créé: 27.10.2013, 15h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.