Mardi 23 janvier 2018 | Dernière mise à jour 10:39

Intempéries La tempête «Carmen» prive 65'000 foyers d'électricité

Quelque 65'000 foyers étaient privés d'électricité lundi dans les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire et Nouvelle-Aquitaine à la suite du passage de la tempête «Carmen».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Météo-France a relevé des vents soufflant à plus de 100 km/h dans les terres et à 150 km/h sur le littoral de Charente-Maritime et des Landes.

Un homme d'une soixantaine d'années a été tué par la chute d'un arbre sur la voiture dans laquelle il se trouvait près de Saint-Jean-Pied-de-Port, selon la gendarmerie de Pau.

«Carmen», la troisième tempête hivernale après «Ana» et «Bruno» en décembre, a atteint la côte atlantique lundi matin, mais, dès dimanche après-midi, l'ouest du pays a été touché par des pluies parfois soutenues accompagnées de rafales de vent de 60 à 80 km/h ainsi que par de «fortes vagues» sur le littoral.

Foyers privés d'électricité

Le réseau de distribution Enedis précise dans un communiqué que «1500 agents (...) et entreprises prestataires sont mobilisés sur tout le territoire pour faire face à la situation et rétablir les clients au plus vite en ce 1er janvier 2018». En Bretagne, le courant a été rétabli pour 30'000 foyers, mais 10'000 autres en étaient toujours privés dans l'après-midi.

Vigilance orange

Dans la perspective de vents «violents» qui pourront aller jusqu'à des rafales de 140 km/h par endroits, Météo-France avait annoncé dimanche le placement dès lundi 6h de 26 départements en vigilance orange «vent» et/ou «vagues-submersion».

La concomitance du passage de «Carmen» avec des coefficients de marée élevés (97 pour la pleine mer lundi après-midi) risque d'entraîner des phénomènes de submersion marine sur les parties «exposées ou vulnérables» du littoral.

Tous les départements de la façade ouest, du Finistère aux Pyrénées-Atlantiques, sont concernés par l'alerte orange «vagues-submersion». (ats/nxp)

Créé: 01.01.2018, 12h55

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters