Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 13:09

états-unis Le fugitif préfère la police aux moustiques

Caché dans un champ après une course-poursuite, un voleur d'alcool se rend pour ne plus être dévoré par les insectes.

Règle numéro 1: ne pas se cacher dans un champ de maïs envahi par des nuées de moustiques.

Règle numéro 1: ne pas se cacher dans un champ de maïs envahi par des nuées de moustiques. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Wisconsin est un Etat dans lequel on trouve beaucoup de moustiques. Normal, un cinquième de sa superficie est recouverte d'eau. Mais ces bestioles qui, d'habitude, représentent une plaie pour les habitants, sont venues donner un coup de main à la police du comté de Fond-du-Lac. Celle-ci, selon la chaîne ABC, poursuivait un individu qui venait de voler pour 1400 dollars d'alcool dans plusieurs magasins.

Après une chasse de plus de cinq kilomètres en voiture, le fuyard a abandonné son véhicule et a couru se cacher dans un champ de maïs. Les policiers ont encerclé le champ, mais le voleur demeurait invisible. En revanche, la nuée de moustiques présents était, elle, bien visible. A tel point que les agents ont dû utiliser des sprays pour s'en débarrasser. Le fuyard n'en avait pas, lui, de spray.

Après avoir résisté une heure, il a fini par se relever, mains en l'air et s'est rendu, ne supportant plus les piqûres. Quand les policiers l'ont menotté, il a demandé s'ils pouvaient lui essuyer le front, car une vingtaine de moustiques continuaient à lui sucer le sang. (Le Matin)

Créé: 26.09.2018, 06h46

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.