Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:01

France Fuites au bac: quatre suspects mis en examen

Quatre personnes ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire dans l'affaire des soupçons de fraude aux épreuves de maths.

Des élèves apprennent les résultats du bac le 5 juillet 2019 à Paris.

Des élèves apprennent les résultats du bac le 5 juillet 2019 à Paris. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux candidats au baccalauréat et un couple de trentenaires, interpellés dans l'enquête sur des soupçons de fraude concernant des épreuves de mathématiques, ont été mis vendredi en examen et placés sous contrôle judiciaire, a-t-on appris auprès du parquet de Paris. Les deux candidats ont été mis en examen pour fraude aux examens et recel d'abus de confiance, le jour des résultats du bac.

Concernant le couple, l'homme, un surveillant dans un établissement privé sous contrat, a été mis en examen pour abus de confiance et complicité de fraude aux examens. Sa compagne l'a pour sa part été pour complicité de fraude aux examens et recel d'abus de confiance. Lui est soupçonné d'avoir eu accès aux sujets et de les avoir revendus, tandis qu'elle serait intervenue dans la remise des sujets aux candidats.

Selon le «Parisien», l'homme, né en 1982 tout comme sa compagne, serait un surveillant du lycée Ozar-Hatorah de Créteil (Val-de-Marne). Les deux candidats mis en examen sont pour leur part soupçonnés d'avoir acheté les sujets.

17 personnes relâchées

Des fuites concernant les épreuves de mathématiques des séries générales avaient été relayées «par messagerie privée Whatsapp ou par SMS», avait indiqué le 21 juin le ministère de l'Education nationale, qui avait déposé plainte.

Une enquête avait été ouverte par le parquet de Paris dans la foulée et les investigations confiées à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne. Au total, 21 personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire et 17 d'entre elles ont été remises en liberté.

Après des fraudes concernant l'épreuve de maths du Bac S de 2011, quatre jeunes avaient été condamnés en 2018 à trois et quatre mois de prison avec sursis. (afp/nxp)

Créé: 05.07.2019, 23h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.