Dimanche 20 août 2017 | Dernière mise à jour 20:43

France Des garçons font polémique en portant des jupes à l'école

Des élèves ont troqué leur jeans pour une jupe vendredi afin de dénoncer symboliquement le sexisme. Les adversaires de «la théorie du genre» montent au créneau.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une centaine de garçons sont venus en cours en jupe vendredi à Nantes (ouest de la France) pour dénoncer symboliquement le sexisme dans le cadre d'une opération cautionnée par les autorités scolaires, qui a créé la polémique. «Je l'ai empruntée à ma sœur», «moi c'est ma mère qui me l'a prêtée», ont-ils expliqué, habillés de jupes bleues, violettes, noires ou à fleurs, à volants ou moulantes, voire en kilt.

Une centaine de filles, également en jupe, participaient à cette opération de sensibilisation aux problèmes du sexisme intitulée «Ce que soulève la jupe», initiée par des élus lycéens et acceptée par l'académie de Nantes sur la base du volontariat des établissements.

Adversaires de «la théorie du genre»

Cette initiative a été vivement critiquée par des élus, mais aussi par les organisations d'opposants au mariage homosexuel, adopté en France en mai 2013, et les adversaires de «la théorie du genre», qui viserait à relativiser l'origine biologique des différences entre les sexes au profit d'explications culturelles. Ils ont suscité un vaste mouvement de protestation, en particulier sur les réseaux sociaux.

Outre l'invitation faites aux filles comme aux garçons de porter symboliquement une jupe ou un badge ce jour là, sur la base du volontariat, l'initiative consiste avant tout à organiser des temps d'échange sur le sujet dans les lycées.

Sarah, Ileana, Lea et Anne, toutes en jupe, discutent ensemble. «Moi par exemple je me mets jamais en jupe au lycée: on a des regards, on sait que ça parle dans notre dos...», reconnait l'une d'elles. Les garçons en jupe, «ça nous fait plaisir, parce qu'ils ont du courage franchement, ils n'ont pas peur du ridicule et je les admire...» (afp/nxp)

Créé: 16.05.2014, 14h30


Sondage

Les conditions inhumaines de récolte de certains produits influencent-elles votre consommation?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.