Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 01:20

États-Unis «Gardez votre bouche fermée, M. le président»

Le chef de la police de Houston a poussé un gros coup de gueule contre Donald Trump pour ses propos musclés sur les manifestants.

Sur CNN, Art Acevedo s'en est vertement pris aux propos de Donald Trump sur les manifestants.

Sur CNN, Art Acevedo s'en est vertement pris aux propos de Donald Trump sur les manifestants. Image: CNN/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ton martial et musclé de Donald Trump sur les manifestations et débordements liés au décès de George Floyd ne plaît pas à tout le monde, à tous les échelons. Interrogé par CNN, le chef de la police de Houston, au Texas, a fait beaucoup de bruit aux États-Unis. Il a demandé au président américain de «garder sa bouche fermée».

Lundi, Donald Trump a dit aux gouverneurs américains que certains étaient «faibles» et passaient pour des «idiots». Il leur a demandé de «dominer» les manifestants réunis suite au décès de l’afro-américain George Floyd, mort sous le genou d'un policier blanc. Le locataire de la Maison-Blanche a ensuite menacé de déployer l'armée pour faire cesser les violences.

«Gagner les cœurs et les esprits»

Des propos qui n’ont pas du tout convenu au chef de la police de Houston Art Acevedo, qui n’a pas mâché ses mots sur CNN. «Laissez-moi juste dire ceci au président des États-Unis au nom des chefs de police de ce pays: s’il vous plaît, si vous n’avez rien de constructif à dire, gardez votre bouche fermée. Parce que vous mettez en danger des hommes et des femmes d’une vingtaine d’années», a-t-il débuté, manifestement très agacé.

«Il ne s’agit pas de dominer», a-t-il insisté. «Il s’agit de gagner les cœurs et les esprits. Et soyons clairs. Nous ne voulons pas que les gens confondent la gentillesse avec la faiblesse.»

«On n’est pas à Hollywood»

«Il est temps d’avoir une stature présidentielle et de ne pas essayer d’être comme dans «The Apprentice». On n’est pas à Hollywood. C’est la vraie vie, et de vraies vies sont en danger», a encore taclé Art Acevedo, faisant référence au passé de Donald Trump dans la télé-réalité.

Le chef de police a appelé les communautés à se serrer les coudes et à s’exprimer ou protester où cela doit être fait en démocratie: dans l’isoloir. «Vous avez le choix, élevez la voix, faites-vous entendre dans l’isoloir et continuez à marcher pacifiquement. Ainsi l’attention reste sur la mauvaise police, la police criminelle.»

«S’il vous plaît, s’il vous plaît, ne réagissez pas à ça», a-t-il encore plaidé en faisant référence aux propos de M. Trump.

R.M.

Créé: 02.06.2020, 13h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.