Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 19:08

Turquie La Gay pride défie les autorités à Istanbul

La manifestation LGBT, interdite pour la 4e année consécutive par les autorités turques, a rassemblé près d'un millier de participants malgré la répression.

Malgré l'interdiction, des centaines de manifestants ont défilé à Istanbul.

Malgré l'interdiction, des centaines de manifestants ont défilé à Istanbul. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La gay pride a été organisée dimanche à Istanbul malgré l'interdiction par les autorités pour la quatrième année consécutive. Onze personnes ont été arrêtées, a indiqué Amnesty International sur Twitter, appelant à leur libération immédiate.

Balles en caoutchouc

Près d'un millier de personnes se sont rassemblées dans une rue située près de l'avenue Istiklal et la place Taksim où les organisateurs voulaient à l'origine que se tienne l'évènement, a constaté un photographe de l'AFP.

Les militants ont dansé et déplié un long drapeau arc-en-ciel, et lu une déclaration à la presse, parmi une forte présence policière. Les forces de l'ordre ont appelé à la dispersion de la parade, et tiré des balles en caoutchouc en direction de ceux qui tentaient de gagner l'avenue Istiklal, selon la même source.

Participants «courageux»

«Des centaines de policiers dans la zone de Taksim pour arrêter la marche des fiertés d'Istanbul mais les participants, créatifs et courageux, ont contourné l'interdiction et ont lu une déclaration à la presse dans une rue adjacente», s'était félicité peu avant sur Twitter le chercheur pour la Turquie d'Amnesty International, Andrew Gardner.

Les organisateurs de la marche avaient fait savoir vendredi que le gouvernorat d'Istanbul avait justifié l'interdiction de la manifestation par le fait qu'il «ne pouvait assurer la sécurité» des participants. Les bureaux du gouverneur n'ont diffusé aucun communiqué public sur l'évènement. (ats/nxp)

Créé: 01.07.2018, 22h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.