Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Inde Un gourou condamné à perpétuité pour viol

Une adolescente a été violée par un «Homme-dieu». Il finira ses jours en prison. L'an passé, des faits similaires avaient entraîné des émeutes.

Asaram Bapu écopera de 10 ans de prison au moins.

Asaram Bapu écopera de 10 ans de prison au moins. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice indienne a condamné mercredi l'influent gourou Asaram Bapu à la prison à perpétuité a annoncé l'un de ses avocats. Il a été reconnu coupable de viol d'une disciple adolescente.

«Asaram a été condamné à la prison à perpétuité, jusqu'à sa mort», a déclaré Me Rajendra Singh, l'un des conseils de l'accusé. La défense a annoncé son intention de faire appel de ce jugement. Sur les quatre coaccusés qui comparaissaient à ses côtés, deux d'entre eux - dont une femme - ont reçu 20 ans de prison, et les autres ont été acquittés.

«Homme-dieu» de 77 ans à la tête de centaines d'ashrams hindous en Inde et à l'étranger, Asaram était accusé d'agression sexuelle sur une fille de 16 ans en 2013 au Rajasthan. Il avait prétexté vouloir l'exorciser d'esprits maléfiques.

Craintes de violences

Le gourou se targue de compter des Premiers ministres et présidents indiens parmi ses adeptes. Les condamnations de telles personnalités politico-spirituelles sont hautement sensibles en Inde, où des millions de personnes les suivent avec dévotion. Elles font redouter une explosion de violence.

Les autorités ont placé par précaution plusieurs régions d'Inde en état d'alerte et déployé des milliers de policiers par craintes de troubles des partisans du gourou à la longue barbe blanche. Mais aucun trouble n'a été signalé à ce stade.

L'année dernière, la condamnation pour viols d'un autre éminent gourou, Gurmeet Ram Rahim Singh, avait déclenché des émeutes de ses fidèles. Près de 40 personnes avaient perdu la vie.

(afp/nxp)

Créé: 25.04.2018, 09h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.