Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 17:51

Union européenne Grèce: fin de la procédure disciplinaire en vue

L'amélioration constatée des finances publiques rend désormais inutile la procédure pour déficits excessifs.

Le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis s'est réjoui du redressement observé en Grèce.

Le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis s'est réjoui du redressement observé en Grèce. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission européenne a recommandé mercredi la fin de la procédure disciplinaire contre la Grèce pour déficits excessifs après l'amélioration constatée de ses finances publiques. La décision était largement attendue.

Cet acte symbolique est un nouveau signe du redressement du pays et augure de son prochain retour sur les marchés. «Notre recommandation de clore la procédure pour déficits excessifs pour la Grèce est un nouveau signal positif de stabilité financière et de redressement économique du pays», a déclaré le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis dans un communiqué.

Barre des 3%

Selon la réglementation européenne, les déficits publics d'un pays doivent représenter moins de 3% de son produit intérieur brut (PIB) sous peine de sanctions. Aucun pays n'a été pour l'instant condamné à une pénalité financière.

La Grèce a enregistré l'an dernier un excédent budgétaire représentant 0,7% de son PIB. Elle devrait enregistrer cette année un déficit représentant 1,2% de son PIB, un niveau nettement inférieur au plafond de l'Union européenne (UE).

La fin de la procédure doit maintenant être entérinée par les Etats de l'UE. Vendredi dernier, le Mécanisme européen de stabilité (MES) a annoncé avoir approuvé le déblocage d'une troisième tranche de 8,5 milliards d'euros (9,3 milliards de francs) dans le cadre du plan d'aide à la Grèce. (ats/nxp)

Créé: 12.07.2017, 14h11


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.