Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 00:35

Inégalités Grève générale en Espagne pour soutenir les femmes

A l'appel de plusieurs syndicats, une mobilisation inédite paralyse le pays à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Grève de métro et de trains, piquets devant les grands magasins, stars de la radio et de la télévision absentes: l'Espagne se mobilise pour les droits des femmes, jeudi, avec une grève générale «féministe» sans précédent dans le pays.

L'appel lancé par une dizaine de syndicats concerne hommes et femmes et a pour but de défendre l'égalité salariale, de dénoncer le harcèlement ou encore la violence machiste. La mobilisation annoncée depuis des semaines a démarré mercredi à minuit par des concerts de casseroles dans le centre de Madrid.

Les taux de suivi de la grève n'étaient pas connus à la mi-journée. Mais la principale manifestation était annoncée pour jeudi soir. Près de 300 trains ont été annulés et des perturbations étaient annoncées dans les métros de Madrid et Barcelone.

La radio la plus écoutée par les Espagnols, la Cadena Ser, avait perdu ses voix féminines dans la matinée. Les stars des émissions matinales de télévision étaient aux abonnés absents. Et les femmes journalistes désertaient la rédaction du premier quotidien espagnol, El Pais.

Tabliers aux balcons

Parmi un millier de personnes manifestant à la mi-journée devant l'hôtel de ville, Paula Biempica, employée de banque de 39 ans, disait faire grève pour la première fois de sa vie: «Beaucoup d'entre nous avons renoncé à des promotions pour nous consacrer à la maison et à la famille», disait cette mère de quatre enfants, reprochant au monde de l'entreprise de ne toujours pas permettre de concilier maternité et travail.

Des femmes employées à domicile, ne pouvant délaisser les personnes âgées et enfants dont elles s'occupent, avaient prévu d'accrocher symboliquement des tabliers aux balcons.

L'Espagne est cependant pionnière dans la lutte contre les violences faites aux femmes, s'étant dotée dès 2004 d'une loi spécifique contre les violences de genre, présentée comme un «modèle» par le Conseil de l'Europe. En Espagne, les femmes sont payées en moyenne 14,2% de moins que les hommes, un peu mieux que la moyenne européenne (16,2%) selon Eurostat. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2018, 13h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.