Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 15:58

Italie Une grosse fraude liée à la Suisse détectée

Trois individus suspectés de fraude de 100 millions d'euros réalisée notamment grâce à des montages de sociétés-écrans créées en Suisse, ont été arrêtés.

Photo d'illustration. Les «carabinieri» italiens comptent les montants lors d'une précédente saisie.

Photo d'illustration. Les «carabinieri» italiens comptent les montants lors d'une précédente saisie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trois personnes ayant émis des factures pour des opérations inexistantes portant sur plus de 100 millions d'euros, avec à la clef une évasion de TVA dépassant 11 millions d'euros, ont été arrêtées par la Garde des Finances de Trévise, en Italie. Des sociétés-écrans avaient été créées en Suisse et dans plusieurs pays communautaires d'Europe de l'Est.

Le système frauduleux avait pour épicentre une entreprise de Montebelluna, dans la province de Trévise, active dans la commercialisation de boissons. Au total, 21 sociétés-écrans gérées par des prête-noms avaient été constituées dans plusieurs pays.

Le montage réalisé par les suspects avait pour but de légitimer la soustraction d'impôts de la part de l'entreprise trévisane, rapporte vendredi l'agence italienne ansa. Les fausses factures étaient émises par deux des sociétés constituées à l'étranger. (ats/nxp)

Créé: 14.10.2016, 11h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters