Vendredi 19 octobre 2018 | Dernière mise à jour 05:20

Etude Les grosses fortunes ont proliféré en 2016

Le nombre de millionnaires a atteint un nouveau record mondial en 2016 avec 16,5 millions d'individus. La Suisse n'échappe pas à cette tendance.

Des yachts à Monaco. (Image d'illustration)

Des yachts à Monaco. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les grosses fortunes ont proliféré dans le monde en 2016. Le patrimoine cumulé a crû de 8,2% en rythme annuel, pour atteindre 63'500 milliards de dollars. Le nombre de millionnaires atteint un nouveau record mondial, en Suisse aussi.

La croissance du patrimoine s'est ainsi accélérée par rapport à l'année précédente, observe le cabinet de conseil Capgemini dans sa dernière étude sur la fortune mondiale publiée jeudi. En 2015, la fortune cumulée avait progressé à un taux de 4% «seulement».

Le nombre de millionnaires de par le monde a aussi augmenté plus rapidement, de 7,5% sur un an, après 4,9% en 2015. A la fin de l'année dernière, Capgemini dénombrait 16,5 millions d'individus. Pour appartenir à ce club, il faut posséder un patrimoine supérieur à un million de dollars (969'053 francs), mais les pièces de collection et autres produits de consommation de luxe ne comptent pas.

La Suisse a défendu sa place

En Suisse aussi, la communauté des millionnaires a accueilli l'an passé 1,5% de membres supplémentaires. Au total, elle englobait 363'900 personnes. Une fois de plus, la Suisse a défendu son 7e rang mondial, derrière le Royaume-Uni, qui a reculé d'un rang, et devant le Canada.

Sur fond de croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,3% en 2016, le tassement des prix de l'immobilier a inhibé la croissance des richesses en Suisse. Le recul de l'épargne également, tandis que la capitalisation boursière a chuté de 6,9% l'an dernier.

Les trois grandes régions Asie/Pacifique, Amérique du Nord et Europe ont contribué de manière égale à la croissance du nombre de particuliers extrêmement fortunés (HNWI), relève Capgemini. La croissance a toutefois quelque peu ralenti en Asie/Pacifique, alors que la dynamique de l'année précédente s'est poursuivie en Europe et en Amérique du Nord.

La France surprend

Certains marchés, parmi lesquels la Russie et le Brésil, ont pu renforcer leur position parmi les 25 pays abritant le plus de millionnaires. Après un léger repli en 2015, la Russie a enregistré la plus forte croissance, avec une hausse d'environ 20% du nombre de HNWI et de leur fortune.

Dans le top 25, seul le Mexique a vu le nombre de ses millionnaires reculer sur un an (-2%). La Suède fait son entrée pour la première fois dans ce classement, tandis que la France dépasse le Royaume-Uni pour entrer dans le top 5.

Les pays abritant le plus de millionnaires restent inchangés sur un an. Les Etats-Unis sont toujours largement en tête avec 4,8 millions de personnes, suivis par le Japon (2,9 millions), l'Allemagne (1,3 million) et la Chine (1,1 million).

Globalement, les ultra-riches, disposant d'une fortune de plus de 30 millions de dollars, ont fait encore mieux que les «simples» millionnaires. Leur nombre a augmenté de 8,3% à 157'200, alors que leur patrimoine a progressé encore plus fortement. Représentant seulement 1% du total des HNWI, ils possèdent pourtant 34,5% de la fortune totale des millionnaires.

Capgemini anticipe à l'avenir une croissance moyenne annuelle d'environ 5,9% du patrimoine des personnes très fortunées. Celui-ci devrait atteindre plus de 100 milliards de dollars d'ici à 2025. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2017, 05h35

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.