Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:05

Belgique Hommage de dirigeants aux victimes du Musée juif

Le président français et celui du Parlement européen ainsi que les chefs de gouvernement italien et belge ont rendu hommage devant le Musée juif de Bruxelles, aux quatre personnes qui y ont été abattues samedi.

François Hollande, aux côtés, notamment, du Premier ministre italien Matteo Renzi, a rendu hommage aux victimes abattues samedi au Musée juif de Bruxelles.

François Hollande, aux côtés, notamment, du Premier ministre italien Matteo Renzi, a rendu hommage aux victimes abattues samedi au Musée juif de Bruxelles. Image: AFP

Galerie photo

Fusillade au Musée Juif à Bruxelles : le procès s'est ouvert

Fusillade au Musée Juif à Bruxelles : le procès s'est ouvert La justice juge Mehdi Nemmouche, suspecté d'être l'auteur de la fusillade du samedi 24 mai 2014 contre le Musée Juif de Belgique à Bruxelles. Quatre morts, dont deux Israéliens, avaient perdu la vie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Devant un parterre de gerbes de fleurs et de bougies déposées par des anonymes depuis samedi, les dirigeants se sont entretenus avec des représentants de la communauté juive et le directeur du musée, Philippe Blondin. Debout côte à côte, avant l'arrivée de M. Schulz, MM. Hollande, Renzi et Di Rupo, ont ensuite écouté en silence un rabbin psalmodier une brève prière.

Piste terroriste retenue

Le musée devait au départ rouvrir mardi, mais doit finalement garder porte close dans l'attente de nouvelles expertises des enquêteurs, à la recherche d'indices.

Quatre personnes - un couple d'Israéliens, une bénévole française et un employé belge - ont été abattues samedi après-midi par un tueur dans le musée. La justice belge a retenu lundi la piste terroriste dans l'enquête.

Israël fustige

En Israël, des centaines de personnes ont participé au cimetière Kiryat Shaul de Tel-Aviv aux funérailles du couple d'Israéliens tué samedi.

«Ce crime est la conséquence de l'augmentation de la haine antisémite en Europe», a déclaré le ministre de la Sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovitch, en soulignant également «la contribution importante du couple au service de l'Etat».

Un porte-parole du ministère a précisé à l'AFP que le mari, 54 ans, était employé de ce ministère «pendant plusieurs années».

«Nous sommes très inquiets de la montée de l'antisémitisme et de l'incitation à la haine contre Israël en Europe», avait également déclaré auparavant le député Réouven Rivlin du parti Likoud (droite), lors d'une réunion spéciale de la commission de la diaspora de la Knesset (Parlement).

Lois contre l'antisémitisme exigées

«Voir des Juifs tués en Europe nous rappelle des périodes sombres de l'Histoire», a renchéri son collègue centriste Dov Lipman. «Nous sommes convaincus qu'il y a un lien entre l'antisémitisme en Europe et la diabolisation d'Israël dans les médias», a souligné M. Lipman.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait affirmé dimanche que «le meurtre à Bruxelles résulte de la campagne d'incitation à la haine menée continuellement contre l'Etat d'Israël par différents éléments au Moyen-Orient et en Europe».

A la Knesset, le rabbin Arié Goldberg, directeur-adjoint de la Conférence des rabbins européens (dont le siège est à Bruxelles), a exhorté les députés israéliens à agir pour «exiger des parlements européens qu'ils fassent voter des lois contre l'antisémitisme».

L'ambassadeur de Belgique en Israël John Cornet d'Elzius a répondu que «les autorités belges sont déterminées à lutter contre l'antisémitisme en Belgique», évoquant une priorité du gouvernement. (ats/nxp)

Créé: 27.05.2014, 21h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.