Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 18:48

Emplois fictifs L'homme de Marine Le Pen aussi dans la tourmente

Louis Aliot, bras droit et compagnon de Marine Le Pen, a été mis en examen dans le dossier des assistants du FN.

Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales.

Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, a été mis en examen pour «abus de confiance» dans l'affaire des assistants parlementaires européens du FN, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Le parti et la présidente du Front national ont déjà été mis en examen pour le même chef dans ce dossier.

«La justice politique de mon pays vient de déposer au pied du sapin un petit cadeau de Noël. Malgré cette attention et la violation du secret de l'instruction, je continuerai à défendre ma liberté et l'indépendance des députés conformément à la séparation des pouvoirs», a réagi sur Twitter Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales.

Son avocat, Me Marcel Ceccaldi, a annoncé son intention de porter plainte pour violation du secret de l'instruction.

«Loi violée»

«Quand un magistrat du parquet viole la loi (...), ça signifie qu'il s'érige en censeur de la société et non plus en autorité chargée de la loi», a-t-il déclaré, tout en précisant garder sa confiance aux deux juges d'instruction chargés du dossier, Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke. «Cette attitude est dangereuse pour l'équilibre des pouvoirs», a-t-il ajouté. «Il faut mettre fin à ces dérives».

La justice française et le Parlement européen soupçonnent le FN d'avoir instauré un système frauduleux de rétribution de ses salariés avec des fonds européens en les faisant passer pour des collaborateurs parlementaires. Le Parlement européen estime à près de cinq millions d'euros le préjudice potentiel qu'il a subi.

(ats/nxp)

Créé: 22.12.2017, 20h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.