Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:52

Etats-Unis Hotline dédiée aux victimes de prêtres pédophiles

Alors que l'église est secouée par les répercussions du scandale des prêtres pédophiles, la justice américaine a ouvert lundi une ligne dédiée aux victimes à Washington.

Les victimes d'agressions pédophiles dans un lieu de culte, une école ou n'importe quel autre endroit de la capitale peuvent contacter cette hotline,

Les victimes d'agressions pédophiles dans un lieu de culte, une école ou n'importe quel autre endroit de la capitale peuvent contacter cette hotline, Image: photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice américaine a ouvert lundi une ligne dédiée aux victimes de prêtres pédophiles à Washington, une semaine après la publication par l'archidiocèse de la capitale fédérale du nom de 31 membres du clergé mis en cause au cours des 70 dernières années.

«Les victimes d'agressions pédophiles commises par un membre du clergé dans un lieu de culte, une école ou n'importe quel autre endroit» de la capitale peuvent contacter cette hotline, ont indiqué dans un communiqué les services du procureur fédéral de Washington.

«Tous les témoignages seront étudiés» par une équipe spécialisée, qui déterminera si des poursuites sont envisageables, selon ce communiqué, ajoutant que des conseils et du soutien seraient également prodigués à ceux qui le souhaitent.

Scandale ecclésiastique

L'archidiocèse de Washington est secoué par les répercussions du scandale des prêtres pédophiles en Pennsylvanie. Les services du procureur de cet Etat ont publié en août les résultats d'une enquête ayant mis au jour des abus sexuels perpétrés sur des décennies par plus de 300 «prêtres prédateurs» sur au moins mille enfants.

Le rapport a éclaboussé l'archevêque de Washington Donald Wuerl, 77 ans, accusé d'avoir contribué à étouffer le scandale quand il était évêque de Pittsburgh (Pennsylvanie) de 1988 à 2006. Le pape François a accepté sa démission mi-octobre.

Une liste de coupable Dans un souci de «transparence», l'archidiocèse de Washington a ensuite publié sur son site internet les noms de 31 membres du clergé ayant fait l'objet «d'accusations crédibles d'agression sexuelle sur des mineurs».

La liste revient sur des cas pour la plupart connus. Dix-sept des prêtres nommés sont décédés et, parmi les quatorze toujours en vie, neuf ont été condamnés en justice. Les cinq derniers n'ont plus de charge ecclésiastique.

Fin juillet, le cardinal Theodore McCarrick, 88 ans, ex-archevêque de Washington, avait démissionné après avoir été accusé d'agressions sexuelles sur un adolescent remontant aux années 1970. (afp/nxp)

Créé: 22.10.2018, 22h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.