Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 19:20

Strasbourg «I shot the Sheriff»: la grosse bourde de «BFM TV»

Un fond sonore «inadéquat» accompagnait un débat sur la fin de la cavale de Chérif Chekatt. La chaîne plaide l'erreur technique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'auteur de l'attentat au marché de Noël à Strasbourg a été abattu par les policiers qui ripostaient à ses tirs jeudi soir dans le quartier du Neudorf. La cavale de l'homme qui a tué trois personnes et blessé 13 autres mardi sur le marché emblématique de la capitale alsacienne aura duré deux jours. Mais une polémique est née jeudi soir sur la chaîne d'information «BFM TV». Les téléspectateurs ont pu entendre à l'antenne à partir de 22h21 et pendant plus d'une minute la chanson de Bob Marley «I shot the Sheriff».

Cette séquence n'a pas manqué de faire réagir de nombreux internautes choqués par cette «maladresse».

«BFM TV» s'en fendue d'un communiqué vendredi matin pour invoquer «une erreur de manipulation» de la part de l'équipe technique en charge du son et présenter des excuses à ses téléspectateurs. La chaîne a d'ailleurs indiqué qu'une «enquête interne était en cours pour faire toute la lumière sur cette incident.»

Créé: 14.12.2018, 11h51

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.