Vendredi 20 avril 2018 | Dernière mise à jour 10:06

Etats-Unis L’impact des «fake news» serait superficiel

Une étude effectuée durant la campagne présidentielle américaine de 2016 met en doute l’importance des fausses informations sur les résultats.

Vidéo: Catherine Cochard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les fake news ont-elles permis à Donald Trump d'accéder à la présidence des Etats-Unis? Une étude réalisée par des chercheurs de Princeton, Exeter et du Dartmouth College a récolté des données durant les semaines avant et après l'élection. Leur constat? Les fake news ont certes une portée importante mais elle reste superficielle. (nxp)

Créé: 03.01.2018, 17h55


Sondage

Remplacer nos politiciens par des citoyens tirés au sort. Une bonne idée, selon vous?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.