Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 07:59

Etats-Unis Les impôts de Trump restent un mystère

Comme attendu, le Trésor a refusé d'envoyer au Congrès les déclarations d'impôts du président américain.

Donald Trump ne verra pas ses déclarations d'impôts publiées... pour l'instant.

Donald Trump ne verra pas ses déclarations d'impôts publiées... pour l'instant. Image: Keystone

Si Trump n'était pas président, il serait poursuivi pour «entrave»

Si Donald Trump n'était pas président, il pourrait être poursuivi pour «entrave à la justice» sur la base des éléments recueillis par le procureur en charge de l'enquête russe, estiment plus de 400 anciens procureurs dans une lettre ouverte publiée lundi. Le rapport du procureur spécial Robert Mueller «décrit plusieurs actes qui remplissent les critères pour une inculpation pour entrave». Si le comportement décrit n'avait pas été celui d'un président, qui ne peut être renvoyé devant un tribunal pendant l'exercice de ses fonctions, il aurait «entraîné une inculpation sur plusieurs chefs d'entrave à la justice», ajoutent-ils dans ce courrier publié sur la plateforme internet «Medium».

Trump toujours plus populaire

La cote de popularité de Donald Trump a franchi la barre des 45%, selon l'institut Gallup, une première depuis son arrivée à la Maison Blanche le 20 janvier 2017. Selon les derniers chiffres publiés par Gallup, 46% des Américains approuvent l'action de leur président (contre 50% qui désapprouvent).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Trésor américain a refusé lundi de transmettre au Congrès les déclarations d'impôts du président Donald Trump, se disant «non autorisé» à le faire, a indiqué le ministre des Finances Steven Mnuchin dans une lettre.

Pour M. Mnuchin, la demande d'une commission de la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, d'avoir accès aux déclarations de revenus du président milliardaire «manque de but légitime» et pose «de graves questions constitutionnelles (...) qui pourraient avoir des conséquences sur tous les contribuables».

Le secrétaire au Trésor écrit dans une lettre à Richard Neal, le président de la Commission des Voies et Moyens qui supervise les questions de fiscalité, qu'il a sollicité l'avis du département de la Justice. Celui-ci a souligné que la demande n'avait pas été faite dans le but de légiférer et que le Trésor «n'était donc pas autorisé à divulguer les déclarations demandées et à donner cette information».

M. Trump est le premier président américain depuis Richard Nixon à refuser de divulguer sa situation fiscale. Forts de leur nouvelle majorité à la Chambre des représentants, les démocrates affirment être dotés de l'autorité de réclamer ces documents. Ils ont indiqué vouloir étudier à quel point le fisc américain contrôle les finances d'un président, afin d'ajuster la loi si nécessaire.

Mais leur volonté est en réalité tout autre, avait souligné Steven Mnuchin dans une précédente lettre le 23 avril, en citant de «nombreuses» déclarations publiques de démocrates: il s'agirait en fait de «publier les déclarations d'impôts du président». (afp/nxp)

Créé: 07.05.2019, 00h05


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.