Dimanche 20 octobre 2019 | Dernière mise à jour 12:44

Ecologie Heurts entre Greenpeace et la marine espagnole

Une militante italienne de l'ONG écologiste Greenpeace a été hospitalisée samedi matin après un incident ayant opposé plusieurs bateaux de la marine espagnole et de l'ONG.

Des membres de Greenpeace manifestent devant le navire d'exploration pétrolière au large des Canaries, en Espagne.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les écologistes ont tenté d'approcher un navire du géant pétrolier espagnol Repsol au large des Canaries.

L'incident s'est produit à l'aube alors qu'au moins trois embarcations de Greenpeace tentaient de s'approcher du Rowan Renaissance «pour protester pacifiquement» contre des prospections pétrolières, a confirmé le ministère espagnol de la Défense.

Un navire de la marine espagnole se trouvant sur place pour faire respecter une zone d'exclusion maritime autour du navire de la compagnie, a alors dépêché deux zodiacs «pour s'interposer», selon le ministère.

«Dans les manoeuvres qui ont suivi une militante de l'organisation écologiste est tombée à l'eau et elle a été sérieusement blessée en heurtant les hélices d'une des embarcations de Greenpeace», poursuit-on de même source.

«C'est l'armée qui, à la première heure de la matinée, a secouru l'activiste de Greenpeace», a souligné par la suite le ministre de l'énergie José Manuel Soria.

«L'armée espagnole dispose d'une base navale aux Canaries, à Las Palmas de Grand Canarie, et doit, entre autres missions, préserver la liberté de navigation et d'activité de tous les bateaux qui bénéficient d'une autorisation pour cela», a-t-il fait observer.

Blessée au tibia

De son côté, Greenpeace dénonce les «charges» de bateaux de l'armée espagnole contre ses zodiacs. Sur des images vidéo diffusées par l'ONG, on aperçoit, à au moins trois reprises, des embarcations de la marine espagnole venant heurter les bateaux pneumatiques de Greenpeace, effectivement très proches du navire de Repsol.

La militante italienne, blessée au tibia et âgée de 23 ans, selon l'ONG, a été évacuée par la marine en hélicoptère. Victime de plusieurs coupures et d'une fracture, elle a été admise à l'hôpital de Las Palmas (Canaries), où elle devait être opérée. Un autre militant a été légèrement blessé et des embarcations endommagées, selon Greenpeace.

D'après un dirigeant local, Mario Cabrera, le chef du gouvernement espagnol Mariano «Rajoy a dépassé les limites du raisonnable en envoyant une frégate militaire». «Les canons contre le dialogue semblent être le slogan de Madrid concernant Repsol», a-t-il dénoncé. (ats/nxp)

Créé: 15.11.2014, 20h38


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.