Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 07:21

France L'industriel Serge Dassault visé par une plainte

Une plainte pour association de malfaiteurs vient d'être déposée à l'encontre du sénateur et homme d'affaires français.

Serge Dassault, une des plus grosses fortunes de France.

Serge Dassault, une des plus grosses fortunes de France. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'industriel français et sénateur Serge Dassault, l'une des plus grosses fortunes de France, est visé par une plainte pour association de malfaiteurs, sur fond de soupçon d'achats de votes dans la ville de Corbeil-Essonnes, près de Paris. Le milliardaire et patron de presse, dirigeant du groupe industriel d'aéronautique et d'armement éponyme, est accusé par un homme, Fatah Hou, d'avoir pris part à un stratagème en vue d'organiser son arrestation et celle de deux autres hommes au Maroc.

Le successeur de M. Dassault à la mairie de Corbeil-Essonnes, Jean-Pierre Bechter, le responsable du service des sports de la ville et un diplomate marocain sont également visés par cette plainte déposée vendredi auprès du parquet d'Evry, a précisé l'avocate du plaignant Me Marie Dosé.

Achat de votes

Cette procédure vient s'ajouter à une enquête à Paris sur un système présumé d'achat de votes dans les quartiers sensibles de Corbeil-Essonnes, commune dont M. Dassault a été le maire de 1995 à 2009. Dans ce dossier, le bureau du Sénat doit se prononcer mercredi sur une demande de levée d'immunité parlementaire de l'industriel, élu du parti d'opposition de droite UMP, qui ouvrirait la voie à une garde à vue.

M. Dassault avait par ailleurs été entendu en octobre en tant que témoin assisté sur une tentative d'assassinat de Fatah Hou le 19 février. Pour ces faits criminels, Younès Bounouara, un quadragénaire présenté comme un relais de Serge Dassault dans les cités de Corbeil-Essonnes, a été écroué le 7 novembre après plusieurs mois de cavale. Son nom apparaît dans l'enquête sur les achats de votes présumés.

Dans un extrait d'une vidéo clandestine diffusée par le site d'informations Mediapart, Serge Dassault explique à des interlocuteurs visiblement venus lui réclamer de l'argent: «Moi, j'ai tout payé, donc je ne donne plus un sou à qui que ce soit. Si c'est Younès, démerdez-vous avec lui!»

Dassault victime?

Pour son entourage, Serge Dassault, qui nie tout système frauduleux, est en fait victime de chantage, de menaces et de tentatives de racket par de petits délinquants. Plusieurs plaintes ont été déposées. «Tout est orchestré depuis des semaines pour nous faire croire que MM. Dassault, Bechter et consorts sont victimes de petits voyous de banlieue. Mais la seule victime dans ce dossier est Fatah Hou qui restera handicapé à vie!», rétorque Me Dosé.

La plainte de vendredi, consultée par l'AFP, trouve son origine dans des interceptions de conversations téléphoniques entre Jean-Pierre Bechter et son responsable des sports, réalisées dans l'enquête sur la tentative d'assassinat, le 29 janvier, d'un autre homme qui affirme avoir été un acteur d'un système d'achat de votes.

La plainte déposée par Fatah Hou vise également des faits de corruption d'agent public étranger, de non dénonciation de crime et de collecte illégale de données personnelles.Sollicités par l'AFP, les avocats de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter et le diplomate marocain n'avaient pu être joints à la mi-journée. (afp/nxp)

Créé: 06.01.2014, 09h13


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.