Dimanche 17 décembre 2017 | Dernière mise à jour 18:31

Catastrophes naturelles Inondations, cyclones: 13,9 millions de déplacés

Chaque année, 13,9 millions de personnes doivent se déplacer à cause des inondations et des cyclones, selon l'ONU.

Au Bangladesh, le cyclone Mora a obligé la population à se déplacer. (30 mai 2017)

Au Bangladesh, le cyclone Mora a obligé la population à se déplacer. (30 mai 2017) Image: Keystone

USA: la Chambre approuve 36 milliards d'aide après les ouragans

La Chambre des représentants américaine a adopté jeudi une nouvelle enveloppe de 36,5 milliards de dollars d'aides pour les régions récemment sinistrées par des ouragans, dont Porto Rico, et les incendies, dans le cas de la Californie. Les élus ont adopté les fonds par 353 voix contre 69, tous les «non» venant du camp républicain. Le Sénat doit maintenant examiner la proposition de loi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les catastrophes rapides comme des inondations et des cyclones déplacent 13,9 millions de personnes chaque année. Ce chiffre va augmenter à moins d'une avancée dans la prévention et la réponse aux risques, affirme un rapport de l'ONU publié vendredi à Genève.

La plupart de ces déplacements sont provoqués par des inondations, à la hausse avec le réchauffement climatique, conclut cette étude de l'Office des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) et du Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC). Le rapport sur plus de 200 pays et territoires ne prend pas en compte les évacuations préventives et porte sur les inondations, les séismes, les tsunamis et les cyclones.

L'augmentation de la population dans les régions à risque, notamment les pays en développement, renforce encore l'importance de cette question. «Cette année est probablement la pire en terme de pertes économiques liées à des désastres», notamment en raison des cyclones, a dit devant la presse le porte-parole d'UNISDR.

L'Asie, le continent le plus concerné

Et de juillet à septembre, au moins 8 millions de personnes ont été déplacées en raison de catastrophes naturelles. Parmi les dix pays les plus affectés par les déplacements, huit se trouvent en Asie, dit le rapport publié à l'occasion de la Journée internationale pour la prévention des catastrophes.

Adopté en 2015 par les Etats membres de l'ONU, le cadre de Sendai doit diminuer considérablement le nombre de personnes affectées d'ici 2030. Cet objectif devrait contribuer à «améliorer l'urbanisme et la qualité des bâtiments» dans les zones à risque, explique le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophes Robert Glasser.

Neuf des dix pays aux habitations les plus vulnérables sont en Asie. Mais des pays à revenus élevés ou à revenus intermédiaires comme la Chine sont aussi affectés par ces risques de déplacements internes. (ats/nxp)

Créé: 13.10.2017, 00h05


Sondage

Internet doit-il être accessible à tous?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.