Lundi 14 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:19

Arme L'Iran dévoile un missile super puissant

Les Gardiens de la Révolution islamique ont dévoilé ce jeudi un nouveau missile de croisière d'une portée de 1000 km.

L'Iran présente le nouveau missile «Dezful».

L'Iran présente le nouveau missile «Dezful». Image: DR/twitter

Galerie photo

La crise du nucléaire iranien en images

La crise du nucléaire iranien en images Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Les Européens devraient poursuivre leurs concertations pour sauver le compromis de 2015.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nouveau missile présenté ce jeudi par l'Iran est appelé «Dezful». Ce missile de croisière, d'une portée de 1000 km, est un modèle plus récent que le Zolfaghar qui allait jusqu'à 700 km, a indiqué le général de brigade Amirali Hajizadeh, commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution.

L'Iran avait déjà annoncé samedi avoir testé avec «succès» un missile de croisière «Hoveizeh», d'une portée supérieure à 1350 km, une annonce coïncidant avec le 40e anniversaire de la Révolution islamique.

La présentation du nouvel engin jeudi a été faite par M. Hajizadeh et le commandant des Gardiens de la Révolution, le général Mohamed Ali Jaafari, dans une usine de production de missiles qui n'a pas été localisée par l'agence de presse iranienne Sepah.

Les programmes balistiques de la République islamique inquiètent les Occidentaux qui accusent l'Iran de vouloir augmenter la portée de ses missiles et de déstabiliser le Moyen-Orient, et Israël, ennemi juré de Téhéran. Certains officiers généraux iraniens affirment régulièrement souhaiter la destruction de l'Etat hébreu.

L'Iran répète que ses programmes de missiles répondent à une question de sécurité nationale, qu'ils n'ont qu'un but défensif et que cette question n'est pas négociable. Fin janvier, le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian avait menacé l'Iran de sanctions si celui-ci ne renonçait pas, notamment, à sa production de missiles. (afp/nxp)

Créé: 07.02.2019, 21h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.