Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 12:00

Bande de Gaza Israël frappe après un lâcher de ballons explosifs

Après un lancement de ballons explosifs depuis la bande de Gaza, des appareils israéliens ont bombardé des positions du Hamas sans faire de victimes.

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'armée israélienne a indiqué jeudi avoir mené dans la nuit des raids aériens sur des positions du Hamas dans la bande de Gaza en riposte à des lancers de ballons explosifs en direction du territoire israélien depuis l'enclave palestinienne.

Après la frappe aérienne, l'armée a fait état de deux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël ayant déclenché les sirènes d'alarme dans plusieurs secteurs du sud du pays. Elle n'a pas précisé où avaient atterri les roquettes ou si les tirs avaient causé des dégâts.

«Des ballons explosifs ont été lancés depuis la bande de Gaza», avait auparavant rapporté l'armée dans un communiqué, sans préciser s'ils avaient causé des dégâts en Israël. «En riposte, les appareils israéliens ont ciblé des positions du Hamas dans le nord de la bande de Gaza», avait-elle ajouté.

Ces frappes ont été confirmées par des sources des services de sécurité à Gaza qui ont fait état de dégâts sans signaler de blessés.

Riposte systématique

Depuis mars 2018, la bande de Gaza est le théâtre, le long de la barrière frontalière israélienne, de protestations hebdomadaires, généralement accompagnées de violences, pour réclamer notamment la levée du strict blocus israélien imposé depuis plus de dix ans à l'enclave palestinienne gouvernée par le mouvement islamiste Hamas.

L'envoi de cerfs-volants et de ballons dotés de dispositifs incendiaires ou explosifs constitue l'un des aspects de la vaste mobilisation palestinienne. Israël a promis de riposter systématiquement.

Un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, négocié par les autorités égyptiennes sous l'égide des Nations unies, avait permis un calme relatif autour des élections israéliennes du 9 avril.

Mais mardi, Israël a réduit la zone de pêche autorisée de 15 milles nautiques à six milles nautiques au large de la bande de Gaza, soumise notamment à un blocus maritime, après qu'une roquette a été tirée depuis l'enclave palestinienne vers son territoire. Selon l'armée israélienne, cette roquette est tombée dans la mer, à quelques kilomètres des côtes israéliennes.

Le Jihad islamique accusé

Une source militaire israélienne a accusé le Jihad islamique, deuxième force armée de l'enclave palestinienne, d'être à l'origine du tir et d'avoir «pris des mesures pour nuire» aux efforts déployés ces dernières semaines pour le maintien d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

Le Hamas et Israël se sont livré trois guerres depuis 2008 et la situation reste très volatile. L'Etat hébreu tient le mouvement islamiste pour responsable de tout ce qui se passe dans l'enclave. (ats/nxp)

Créé: 02.05.2019, 09h22


Sondage

Une ou un écologiste au Conseil fédéral: êtes-vous pour ou contre?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.