Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 17:23

France Job d’été: on cherche des testeurs de tongs

Être payé pour porter des tongs ou nager dans une piscine, c’est possible. La preuve dans le Pays basque.

Travailler, c'est fatiguant.

Travailler, c'est fatiguant. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’offre est surprenante. Mais plutôt alléchante. À Hendaye, dans le Pays basque français, la marque de Décathlon Tribord cherche des testeurs de tongs et de maillots de bain.

L’annonce a été repérée par «Sud-Ouest». Il s’agit de tester la qualité de différents produits avant leur commercialisation. En l’occurrence, donc, des maillots de bain pour femmes. Il faut savoir nager car les tests, prévus le 20 mai, auront lieu dans des conditions réelles. Soit dans une piscine...

Bac Pro nécessaire

Quant aux tests de tongs ils démarreront aussi le 20 mai mais dureront trois à cinq semaines à raison de 2 h 30 par jour, précise le quotidien français. Seules exigences: être en bonne condition physique et il faut chausser du 39/40 pour les femmes, du 43/44 pour les hommes.

Ce travail qui semble supportable est payé au «SMIC, relevé de 20%», note encore «Sud-Ouest». Soit environ 12 euros ou 13 fr. 50 de l’heure.

Étrangement l’annonce, visible ici, demande un «Bac Pro». La firme Tribord pense que ceux qui ne l’ont pas ne savent pas marcher en tong? (Le Matin)

Créé: 17.05.2019, 16h06


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.