Mercredi 1 avril 2020 | Dernière mise à jour 07:16

Pérou Jugé pour des dégâts causés au Machu Picchu

Un Argentin de 28 ans ayant endommagé le Machu Picchu va être jugé au Pérou pour «extraction illégale d'un bien culturel».

Un touriste a reconnu avoir déplacé une pierre d'un mur du Temple du Soleil.

Un touriste a reconnu avoir déplacé une pierre d'un mur du Temple du Soleil. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cinq touristes arrêtés dimanche au Pérou pour avoir endommagé des ruines au Machu Picchu, vont être expulsés mercredi en Bolivie. Un sixième sera prochainement jugé dans le pays, a annoncé la police.

«L'expulsion des cinq touristes étrangers va avoir lieu aujourd'hui (mercredi)», a déclaré le lieutenant Edward Delgado, de la police de Cusco (sud), la capitale provinciale. Les cinq touristes, une Française, un Argentin, un Chilien et deux Brésiliens, âgés entre 20 et 32 ans, avaient été emmenés à Cusco mardi pour y être interrogés par les autorités.

Il vont être conduits «par la route jusqu'à la ville de Desaguadero, à la frontière avec la Bolivie, où ils pourront faire ce qu'ils veulent ou regagner leur pays», a ajouté le policier. Desaguadero (sud) est le passage frontalier le plus proche de Cusco, à environ neuf heures de route.

Risque de prison

Le sixième membre du groupe, un Argentin de 28 ans, qui a reconnu avoir déplacé une pierre d'un mur du Temple du Soleil, qui a finalement chuté et a endommagé le sol de l'édifice, va être jugé au Pérou pour «extraction illégale d'un bien culturel».

Il a reconnu les faits, expliquant avoir provoqué la chute de la pierre sans le vouloir, en prenant appui sur un mur, ce qui est interdit sur le site, selon la police. Mardi, à l'issue une audience préliminaire, il a été laissé libre après le paiement d'une caution de 910 dollars (877 francs) et devra demeurer au Pérou jusqu'à son procès.

La loi péruvienne prévoit des peines d'au moins quatre ans de prison pour toute personne qui endommage le patrimoine culturel national.

Ils étaient entrés illégalement

Les six touristes ont été interpellés dimanche par les gardiens et des policiers dans le Temple du Soleil, qui servait autrefois à honorer la plus importante divinité inca.

Selon les autorités, ils avaient pénétré illégalement sur le site samedi, sans payer le droit d'entrée, et s'étaient cachés pour passer la nuit sur place, ce qui est interdit. Ils sont également soupçonnés d'avoir souillé le site car des matières fécales y ont été découvertes.

Le site du Machu Picchu, une citadelle inca, se trouve sur le sommet d'une montagne de 2400 mètres d'altitude, à environ 80 kilomètres au nord-ouest de Cusco. Inscrit depuis 1983 au patrimoine de l'humanité établi par l'Unesco, il est visité chaque jour par quelque 5000 touristes. Le ticket d'entrée varie entre 35 et 65 dollars (33,75 et 62,67 francs), en fonction du pays de provenance. Il est de 28 dollars (27 francs) pour les Péruviens. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2020, 02h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.