Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 22:41

France voisine Un Jurassien a pêché un… chamois

Un Français est tombé sur un chamois qui surnageait au milieu du lac de Vouglans. Il l’a sauvé de la noyade.

Ceci n'est pas un brochet...

Ceci n'est pas un brochet... Image: Vidéo Facebook/Marc Meyer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il était parti sur un lac pour taquiner le brochet. Mais c’est une créature toute différente que Marc Meyer a finalement pêchée: un chamois… «Vous vous attendiez à une prise record eh bien NON elle est juste hors norme», s’est amusée ce Français du Jura sur sa page Facebook.

Marc Meyer a mis son embarcation à l’eau dimanche au petit matin sur le lac de Vouglans, dans le Jura, à une quinzaine de kilomètres au sud de Lons-le-Saunier. Peu après, il a repéré une forme intrigante à la surface de l’eau. «De loin, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un oiseau. Mais quand je suis arrivé à proximité, j’ai compris qu’il s’agissait d’un animal en train de se débattre», explique-t-il dans «L’Est Républicain».

«Comme si elle voulait monter»

C’était un chamois, qui surnageait comme il le pouvait au beau milieu du lac et semblait épuisé. L’homme a coupé son moteur pour pouvoir s’en approcher sans l’effrayer encore davantage.

«Cette femelle est immédiatement venue contre le bateau. Elle touchait la coque comme si elle voulait monter. J’ai pensé l’encorder pour la ramener au rivage, mais ce n’était pas possible», détaille-t-il dans le quotidien français.

Pour fuir un prédateur?

Il est parvenu à hisser la bête d’une quarantaine de kilos sur son embarcation. Mais apeuré, le chamois a replongé dans l’eau… Mais la deuxième tentative, «en plaquant cette fois l’animal à l’avant du bateau» a été la bonne. «Elle était frigorifiée. J’avais peur qu’elle finisse par se noyer», note le pêcheur dans «L’Est Républicain».

Marc Meyer a ensuite regagné la rive. Et le chamois a retrouvé la terre ferme et a filé. Joli sauvetage. Mais que fichait-il au milieu du lac? Ce n’est qu’une hypothèse, mais le pêcheur imagine qu’il a peut-être tenté de fuir un prédateur, par exemple un lynx.

Quant à lui, il est retourné traquer le brochet. Mais parions qu’il n’a plus fait une aussi belle prise ce jour-là.

R.M.

Créé: 21.11.2019, 11h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.