Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:14

Terrorisme Kerry presse le Congrès pour mener la guerre contre l'EI

Le secrétaire d'Etat américain veut que le président Obama ait un mandat clair pour conduire un conflit armé contre les djihadistes.

John Kerry presse le Congrès ce mercredi 11 mars pour autoriser le président américain à mener la guerre contre l'EI.

John Kerry presse le Congrès ce mercredi 11 mars pour autoriser le président américain à mener la guerre contre l'EI. Image: Keystone

Galerie photo

La progression du groupe Etat islamique

La progression du groupe Etat islamique La fulgurante progression des djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) met en péril la sécurité de toute la région.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a pressé ce mercredi 11 mars le Congrès d'autoriser formellement le président Barack Obama à mener la guerre contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Le nouveau patron du Pentagone Ashton Carter et le plus haut gradé américain, le général Martin Dempsey, participaient aussi à cette réunion.

«La résolution que nous avons soumise (au Congrès) donnerait au président un mandat clair pour conduire un conflit armé contre l'EI et les individus ou forces qui y sont affiliés», a dit John Kerry devant la commission des Affaires étrangères du Sénat. (ats/nxp)

Créé: 11.03.2015, 15h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.