Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:02

Syrie / Israel L'EI exécute un Arabe israélien accusé d'espionnage

Le groupe EI a montré l’exécution par un jeune garçon d'un Arabe israélien présenté comme un «espion». Le père de la victime affirme que son fils était parti faire le djihad en Syrie.

«Mon fils est innocent. L'EI l'accuse parce qu'il a essayé de s'enfuir» affirme le père de la victime.

«Mon fils est innocent. L'EI l'accuse parce qu'il a essayé de s'enfuir» affirme le père de la victime. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe Etat islamique (EI) a diffusé mardi 10 mars une vidéo affirmant montrer l'exécution par un jeune garçon d'un Arabe israélien accusé d'espionner pour le compte des services secrets israéliens.

Sur la vidéo de plus de 10 minutes, on voit un homme présenté comme Muhammad Said Ismail Musallam vêtu d'une combinaison orange, ainsi que son passeport israélien. Il est ensuite abattu d'une balle dans la tête par le jeune garçon, habillé en treillis.

Après avoir évoqué la récente attaque ayant visé des juifs en France, un djihadiste, s'exprimant en français, menace de s'en prendre aux Israéliens et de conquérir Jérusalem. La vidéo se poursuit avec une liste de noms accompagnés de photos d'hommes présentés comme des espions d'Israël.

«L'EI l'accuse parce qu'il a essayé de s'enfuir»

En février, le père de Muhammad Said Ismail Musallam avait démenti que son fils ait travaillé pour le Mossad, après la publication dans Dabiq, la revue en anglais de l'EI, d'un article présenté comme l'interview d'un jeune de 19 ans envoyé, selon les djihadistes, en Syrie par l'agence de renseignement israélien.

«Mon fils est innocent. ISIS (l'une des appellations de l'organisation Etat islamique) l'accuse parce qu'il a essayé de s'enfuir», avait-il dit à l'AFP, sans contester que son fils ait interrompu son service civil israélien pour partir faire le djihad en Syrie.

Un porte-parole du Shin Beth, les services de sécurité israéliens, avait alors affirmé que le jeune homme était parti le 24 octobre pour la Turquie, d'où il était passé en Syrie, et que, selon les informations israéliennes, il avait rejoint l'EI. Mais «de sa propre initiative et à l'insu de ses parents», selon le porte-parole. (afp/nxp)

Créé: 10.03.2015, 21h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.