Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 15:51

Irak L'EI impute un attentat-suicide à un ado australien

Le groupe terroriste a diffusé une image censée montrer un jeune australien avant qu'il se fasse exploser en Irak.

L'Australie cherche à vérifier si le jeune homme est bien Australien.

L'Australie cherche à vérifier si le jeune homme est bien Australien. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Australie cherche à vérifier les affirmations d u groupe Etat islamique (EI), selon lesquelles, un adolescent australien a commis un attentat-suicide en Irak, a déclaré ce jeudi 12 mars la ministre australienne des Affaires étrangères. Vingt Australiens auraient déjà péri pour l'EI.

L'EI a diffusé mercredi une image censée montrer Abou Abdoullah al Australi avant qu'il se fasse exploser à Ramadi. D'après les médias australiens, il s'agit du pseudonyme de Jake Bilardi, un Australien de 18 ans.

Vérifications côté australien

«Je peux confirmer que le gouvernement australien s'efforce actuellement de vérifier de manière indépendante les affirmations selon lesquelles Jake Bilardi, un adolescent de 18 ans de Melbourne, a été tué dans un attentat-suicide au Moyen-Orient», a dit la ministre Julie Bishop à la presse.

Elle a ajouté que, selon les services de sécurité du pays, 90 Australiens combattent au sein de l'Etat islamique et 20 autres auraient péri. (ats/nxp)

Créé: 12.03.2015, 09h15

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.