Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 01:11

Santé L'homéopathie ne sera plus remboursée en France

Les petites granules ne seront plus remboursées par la sécurité sociale d'ici à un an et demi, a tranché mardi le gouvernement français.

La Haute autorité de santé en France a conclu que les produits homéopathiques n'avaient «pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement»-

La Haute autorité de santé en France a conclu que les produits homéopathiques n'avaient «pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement»- Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jugée inefficace par la Haute autorité de santé (HAS), le remboursement de l'homéopathie va être supprimé.

Dès le 1er janvier prochain, les petites granules aujourd'hui remboursées à 30% ne le seront plus qu'à 15%, puis ce taux tombera à zéro en 2021, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Santé. Une décision en deux temps qui ne satisfait ni laboratoires ni les «anti-homéopathie».

Cette «période de transition» permettra de «se laisser le temps de la pédagogie» auprès des patients. Elle «laissera aussi le temps aux industriels de s'organiser», a plaidé la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Pas de moratoire

La ministre adresse donc une fin de non recevoir aux laboratoires, qui avaient plaidé pour un «moratoire» sur la question du remboursement et pour un «débat parlementaire», après la publication fin juin de l'avis scientifique accablant de la HAS. Cet organisme chargé d'évaluer les médicaments avait conclu que les produits homéopathiques n'avaient «pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement».

Le groupe français Boiron, leader mondial de l'homéopathie, a demandé à être reçu «en urgence» par le président Emmanuel Macron. Il a affirmé qu'il ferait «tout pour combattre» une décision «qui va à l'encontre d'une pratique éminemment populaire». Les laboratoires assurent qu'un déremboursement menacerait 1300 emplois (1000 chez Boiron, et 300 chez le français Lehning et le suisse Weleda). (ats/nxp)

Créé: 10.07.2019, 07h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.