Mardi 25 juin 2019 | Dernière mise à jour 21:33

DROITS HUMAINS L'ONU s'attaque au mariage des fillettes

Une première étape a été franchie vers l'adoption d'une résolution appelant les gouvernements à interdire les mariages des enfants.

Le Niger, le Bangladesh et l'Inde sont les pays où le taux de mariages d'enfants est le plus élevé.

Le Niger, le Bangladesh et l'Inde sont les pays où le taux de mariages d'enfants est le plus élevé. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Nations unies ont fait vendredi 21 novembre un premier pas vers l'adoption de la première résolution appelant les gouvernements à interdire les mariages des enfants. Quelques 15 millions de fillettes sont mariées chaque année dans le monde et plus de 700 millions de jeunes femmes sont mariées de force avant l'âge de 18 ans.

D'ici 2050, si rien n'est fait pour inverser cette tendance, quelque 1,2 milliard de petites filles seront mariées de force, affirme l'ONG Girls not Brides.

Niger, Bangladesh et Inde au premier plan

Le Niger, le Bangladesh et l'Inde sont les pays avec le taux de mariages d'enfants les plus élevés mais de telles coutumes sont également très répandues dans les communautés d'immigrés installés dans les pays développés, affirme Zara Rapoport, de l'association Plan.

La résolution présentée par le Canada et la Zambie appellent les Etats à adopter des lois pour interdire les mariages des fillettes et lient cet état de fait à un problème de pauvreté et de développement.

Mesure imparfaite

Cette mesure votée à l'unanimité par les membres de la commission des droits humains de l'Assemblée générale, doit être présentée le mois prochain au vote de l'Assemblée générale.

Vendredi, la Grande-Bretagne, au nom d'une vingtaine de pays, a néanmoins déploré que la résolution ne s'attaque pas au problème du manque d'éducation sexuelle des jeunes.

«Fournir une éducation sexuelle aux adolescentes et aux jeunes filles en particulier permet de leur fournir les moyens de prendre des décisions responsables, positives à propos de leur sexualité», a déclaré le représentant britannique de cette commission. (afp/nxp)

Créé: 21.11.2014, 23h41


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.