Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 23:31

Santé La flambée de rougeole en Ukraine fait 11 morts

Plus de 20'500 cas de rougeole ont été enregistrés en Ukraine depuis le début de l'année. Déjà 11 personnes en sont mortes.

Une infirmière vaccine une petite fille contre la rougeole le 15 janvier 2018 à Kiev.

Une infirmière vaccine une petite fille contre la rougeole le 15 janvier 2018 à Kiev. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Onze personnes, sept enfants et quatre adultes, sont mortes de la rougeole depuis le début de l'année en Ukraine, ont annoncé mardi les autorités. Le pays est l'un des plus frappés en Europe par une importante recrudescence de cette maladie.

Les derniers décès en date - ceux d'un enfant de dix mois dans la région d'Odessa (sud) et d'une femme adulte dans la région de Kirovograd (centre) - sont survenus début juin, a déclaré une porte-parole du centre d'Etat de la santé publique.

Au total, plus de 20'500 cas de rougeole ont été enregistrés en Ukraine depuis le début de l'année, 12'200 chez les mineurs et 8300 chez les adultes, selon la même source.

Dizaines de décès en Roumanie

Les régions les plus touchées sont celles de l'ouest de l'Ukraine (Lviv avec presque 3000 cas, la Transcarpatie avec 2500 cas, Ivano-Frankivsk avec 2300 cas et Tchernivtsi avec 1180 cas). Suivent la région d'Odessa (sud), où plus de 1800 personnes ont contracté cette maladie hautement contagieuse et la ville de Kiev (presque 1500).

Les régions d'Odessa et de Tchernivtsi sont limitrophes de la Roumanie, où cette maladie a été à l'origine de dizaines de décès depuis fin 2016. Une multiplication des cas de rougeole est également en cours en Allemagne, Grande-Bretagne, Grèce, France et Italie, entre autres, selon le centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies.

En Ukraine, la recrudescence de cette maladie a commencé en 2017, y faisant cinq morts parmi les 4800 malades recensés entre juin et décembre. Afin de limiter les risques de contaminations, les autorités ukrainiennes ne cessent d'inciter la population à se faire vacciner. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2018, 01h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.