Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:15

Inde Les animaux s'entretuent sous l'effet de la chaleur

Les rixes mortelles entre animaux se multiplient dans les régions en proie à des températures extrêmes au nord de l'Inde.

Les rixes entre tigres et singes se multiplient en Inde.

Les rixes entre tigres et singes se multiplient en Inde. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rixes entre singes, tigres dans des villages... en Inde, face à la sécheresse et aux températures extrêmes, les animaux multiplient les comportements inhabituels, rapportent samedi des médias locaux.

Quelques 15 singes sont décédés, probablement d'une insolation, après s'être battus pour l'accès à une source d'eau dans le massif forestier de Joshi Baba, a indiqué un garde forestier à un média indien, P. N. Mishra. Cette rixe est un comportement «rare et étrange pour des herbivores», a-t-il affirmé.

Selon des médias, des tigres auraient également quitté les réserves forestières qu'ils habitent pour aller chercher de l'eau dans des villages, semant la panique. Les températures ont atteint la semaine dernière 50,3 degrés Celsius dans la ville de Churu, au Rajasthan, juste en deçà du record national de 51 degrés.

Comportements violents

La chaleur a également provoqué des comportements violents chez les humains. Dans l'État de Jharkhand, un homme a poignardé six autres personnes après avoir été empêché de remplir des barils d'eau supplémentaires dans un réservoir public, ont rapporté les médias samedi. Vendredi, un homme de 33 ans est mort après un combat similaire dans l'État du Tamil Nadu.

Dans le nord du pays, l'Etat d'Uttar Pradesh a connu également ces derniers jours, outre la chaleur, des tempêtes de sable dont les vents violents ont rasé des maisons et abattu arbres ou poteaux, faisant 24 morts.

Et les services météorologiques en prévoient d'autres pour les deux jours qui viennent. L'an dernier, dans ce même Etat, une série de tempêtes de sable de ce type avaient fait 150 morts et d'innombrables destructions.

La mousson annuelle, qui amène des pluies bienvenues sur le sous-continent indien, a plus d'une semaine de retard sur son calendrier habituel, mais devrait arriver dans les jours qui viennent, selon les services météorologiques. (afp/nxp)

Créé: 08.06.2019, 16h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.