Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:34

Scandale sexuel Lindt & Sprüngli poursuit Harvey Weinstein

Le chocolatier suisse a saisi la justice pour un contrat suspendu par la Weinstein Compagny, touchée par les accusations de son ancien boss.

Lindt & Sprüngli a versé environ 370'000 francs à The Weinstein Company pour les soirées de 2016, 2017 et 2018.

Lindt & Sprüngli a versé environ 370'000 francs à The Weinstein Company pour les soirées de 2016, 2017 et 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lindt & Sprüngli poursuit le magnat déchu d'Hollywood Harvey Weinstein. Le chocolatier zurichois demande le remboursement de 133'333 dollars à The Weinstein Company (TWC) pour avoir annulé un contrat de sponsoring lors de la soirée des Golden Globes Awards.

Lindt & Sprüngli est depuis 2016 sponsor de la fête organisée par Harvey Weinstein lors des Golden Globes. Netflix, qui organisait conjointement l'événement avec TWC, a annulé la soirée cette année en raison de l'avalanche d'accusations de harcèlement sexuel à l'encontre du producteur de cinéma. Or Lindt avait déjà payé à l'avance pour l'édition 2018.

The Weinstein Company a reconnu le remboursement de la contribution de sponsoring et accepté de payer d'ici à fin janvier, écrit Lindt & Sprüngli dans une requête devant un tribunal de New York qu'a pu consulter l'ats. Mais l'argent n'a toujours pas été versé. Lindt & Sprüngli a versé au total 400'000 dollars (environ 370'000 francs) à The Weinstein Company pour les soirées de 2016, 2017 et 2018.

Mouvement anti-harcèlement

Depuis la révélation de l'affaire Weinstein début octobre, plus de cent femmes dont des célébrités comme Ashley Judd, Gwyneth Paltrow ou Salma Hayek ont accusé Harvey Weinstein de les avoir harcelées, agressées ou violées, souvent il y a des années, voire des décennies.

Plusieurs victimes présumées l'ont assigné en justice. Le producteur, aujourd'hui âgé de 65 ans, est sous le coup d'enquêtes menées par les polices de New York, de Los Angeles et de Londres, même s'il n'a fait l'objet d'aucune inculpation jusqu'ici.

Face à ces accusations, qui ont donné naissance au puissant mouvement anti-harcèlement #MeToo, les avocats d'Harvey Weinstein ont toujours démenti qu'il ait eu des rapports sexuels non consentis. (ats/nxp)

Créé: 23.02.2018, 17h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.