Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 07:36

Brexit Londres espère un accord d'ici au 21 novembre

La fin des négociations sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne est en vue.

Galerie photo

Le Royaume-Uni lance le Brexit

Le Royaume-Uni lance le Brexit La Première ministre britannique Theresa May a déclenché le Brexit à la fin mars 2017 comme promis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre britannique chargé du Brexit «pense» parvenir à un accord avec Bruxelles d'ici au 21 novembre dans les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE. Il l'a exprimé dans une lettre adressée à des parlementaires publiée mercredi.

«Je serai heureux d'être auditionné par la commission lorsqu'un accord sera finalisé, et je pense que la date du 21 novembre pourrait convenir», a écrit Dominic Raab dans un courrier adressé aux députés de la commission parlementaire du Brexit daté du 24 octobre. «La fin (des négociations) est maintenant en vue, nous pouvons nous frayer un chemin à travers les obstacles qui subsistent», poursuit-il.

Un porte-parole de la première ministre, Theresa May, s'est néanmoins gardé de confirmer cette date. «Nous espérons conclure un accord aussi vite que possible», a-t-il seulement affirmé.

Dossier irlandais

M. Raab se rendra vendredi dans la province britannique d'Irlande du Nord pour une «mission d'enquête» au cours de laquelle il rencontrera des représentants d'entreprises et des élus locaux, selon son ministère.

La manière d'empêcher le retour d'une frontière dure entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, membre de l'UE, demeure un point de désaccord majeur dans les négociations entre Londres et Bruxelles, alors que «95% de l'accord de retrait sont maintenant réglés», affirme Dominic Raab.

Les dirigeants européens, qui avaient émis l'idée d'un sommet extraordinaire à la mi-novembre pour boucler les négociations et sceller l'accord, ont averti que celui-ci n'aurait pas lieu en l'absence de progrès sur le dossier irlandais.

Proposition de l'UE

L'UE a proposé de maintenir l'Irlande du Nord dans le marché unique et l'Union douanière européenne si aucune autre solution n'était trouvée en décembre 2020, à la fin de la période de transition qui devrait suivre le Brexit, prévu le 29 mars 2019.

Ce scénario du «backstop» (ou filet de sécurité) est rejeté par Theresa May, qui a proposé qu'un accord douanier liant l'UE à l'ensemble du Royaume-Uni, et pas seulement l'Irlande du Nord, puisse être établi jusqu'à la signature d'un accord de libre-échange plus large. (ats/nxp)

Créé: 31.10.2018, 18h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.