Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 03:54

France «Je m'appelle Melania, et toi?»

La First lady américaine a visité jeudi un hôpital pour enfants parisien et a échangé quelques mots avec des patients.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Melania Trump a visité jeudi matin un grand hôpital parisien pour enfants, peu après son arrivée dans la capitale française où elle accompagne son époux, invité au traditionnel défilé militaire du 14 juillet sur les Champs Elysées.

Son programme privé prévoit qu'elle rejoigne dans l'après midi Brigitte Macron, l'épouse du président français, pour une visite à la cathédrale Notre-Dame et une croisière touristique sur la Seine.

La First lady américaine, allure stricte et chic dans un tailleur jupe rouge coquelicot ceintré à la taille, talons assortis et les cheveux relevés en chignon banane, est entrée, tout sourire, à l'hôpital Necker-Enfants-Malades dans le centre de Paris, qui compte quelque 400 lits.

Elle est accueillie par le directeur général des hôpitaux publics de la région parisienne Martin Hirsch, dans le hall décoré de chaises colorées et d'une aire de jeux pour enfants. Tandis qu'on lui présente différents responsables, le personnel médical s'alignait dans les couloirs dans l'espoir de l'apercevoir. Au cours de sa brève visite, la Première dame a rencontré plusieurs petits patients, certains dans leur chambre.

Polyglotte

«Bonjour ça va?», lance-t-elle en français en s'asseyant auprès de six enfants, dont certains en fauteuil roulant, qui jouent autour d'une table basse recouverte de jouets. Puis en anglais, «ça fait combien de temps que tu es là? Et tu rentres à la maison demain? Tu habites où, Paris?». Elle complimente une fillette sur son top brodé - «très beau» dit-elle en français -, encourage une autre - «good luck», «stay strong» -, discute avec des responsables des activités pour les enfants.

Martin Hirsch, qui joue les traducteurs, discute avec elle du Petit Prince de Saint-Exupéry, alors qu'elle feuillete un carnet de coloriage sur ce thème et lui offre ensuite un exemplaire en affirmant qu'elle ne peut pas quitter Paris sans le Petit Prince.

«Je vais le garder pour pratiquer mon français», répond-elle en souriant. C'est l'une des cinq langues que parle la Première Dame, selon sa porte-parole. Dans la soirée, le couple Macron a invité le couple Trump à dîner au deuxième étage de la Tour Eiffel, dans un restaurant gastronomique doté d'une vue époustouflante, à 125 mètres au dessus du sol. (afp/nxp)

Créé: 13.07.2017, 13h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.