Dimanche 26 janvier 2020 | Dernière mise à jour 23:46

France Macron a demandé à de Rugy «toute la clarté»

Après les révélations de la presse sur les dépenses dispendieuses du ministre français de la Transition écologique François de Rugy, le chef de l'Etat français a demandé tous les faits.

De gauche à droite le premier ministre Edouard Philippe, le chef de l'Etat français Emmanuel Macron et Le ministre français de la Transition écologique François de Rugy.

De gauche à droite le premier ministre Edouard Philippe, le chef de l'Etat français Emmanuel Macron et Le ministre français de la Transition écologique François de Rugy. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Emmanuel Macron a déclaré lundi avoir «demandé au Premier ministre d'apporter toute la clarté» sur l'affaire de Rugy, car «je ne prends pas de décisions sur base de révélations mais de faits», a-t-il expliqué, lors d'une conférence de presse à Belgrade aux côtés de son homologue serbe.

«Il y a encore dans notre pays le droit de la défense, la possibilité de réponse, sinon ça devient la République de la délation». «J'ai demandé au Premier ministre de procéder en ce sens. Et donc des propositions seront faites et instruites par les faits» dans l'affaire des agapes dispendieuses de M. de Rugy lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, a expliqué le chef de l'Etat. (afp/nxp)

Créé: 15.07.2019, 20h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.