Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:05

Diplomatie Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7

Le président français a reçu ce lundi son homologue russe à Brégançon en amont du sommet du G7 de Biarritz.

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors du sommet du G20 au Japon le 28 juin 2019.

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors du sommet du G20 au Japon le 28 juin 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président français Emmanuel Macron a reçu son homologue russe Vladimir Poutine dans sa résidence d'été lundi pour un entretien bilatéral avant le sommet du G7 (ex-G8). Celui-ci se déroulera sans la Russie à la fin de la semaine en France.

Les présidents russe et français ont multiplié les signes de bonne volonté pour détendre les relations entre la Russie et l'Europe, notamment sur l'Ukraine, sans esquiver leurs contentieux sur la Syrie ou les droits humains.

Emmanuel Macron a appelé de ses voeux un sommet à quatre (France, Russie, Allemagne, Ukraine) «dans les prochaines semaines» sur le conflit ukrainien qui empoisonne les relations entre la Russie et l'Europe.

«Nous aurons à considérer l'opportunité, ce qui est mon souhait, d'un nouveau sommet en format Normandie (Russie, Ukraine, Allemagne, France) dans les prochaines semaines», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune.

Poutine «prudemment optimiste»

Vladimir Poutine, qui avait battu froid le nouveau président ukrainien après son élection, a fait part d'un «optimisme prudent» sur ce dossier, et de sa disponibilité à en discuter.

«Je vais parler (avec Emmanuel Macron) de mes contacts avec le nouveau président ukrainien. Il y a des choses qui sont dignes de discussions», a-t-il répondu.

Retrouver la «confiance»

Le président français a aussi plaidé pour un rapprochement entre l'Union européenne (UE) et la Russie, qui ont des relations compliquées, appelant à retrouver la «confiance» dans un ordre international en «recomposition».

Malgré «les malentendus des dernières décennies, les débats sur la relation avec l'Occident», la Russie «est européenne», et «nous avons à réinventer une architecture de sécurité et de confiance entre l'UE et la Russie», a-t-il insisté, évoquant une Europe «de Lisbonne à Vladivostok».

Macron ira à Moscou

Geste symbolique, Emmanuel Macron a aussi annoncé qu'il se rendrait à Moscou en mai 2020 pour assister aux célébrations du 75e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

«Je suis reconnaissant» à Emmanuel Macron d'avoir accepté cette invitation, a répondu Vladimir Poutine. Les Russes accordent la plus haute importance à ces commémorations qui ont été boudées par les Occidentaux depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

Manifestations: Poutine botte en touche

Interrogé sur la répression de manifestations pro démocratie ces dernières semaines en Russie, le maître du Kremlin a riposté en renvoyant aux violences qui ont émaillé le mouvement de protestation des «gilets jaunes» en France à la fin d'année dernière et au printemps.

«Nous ne voulons pas d'une situation similaire» à celle qui a récemment prévalu à Paris, a-t-il lancé, dans une de ces piques dont il est coutumier dans l'adversité, assurant que les autorités russes agiraient pour que les manifestations d'opposants à Moscou restent dans le «cadre de la loi».

(afp/nxp)

Créé: 19.08.2019, 04h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.